La haine du monde

de Chantal Delsol

Collection Philosophie

240 pages - févr. 2016 - Disponible

19,00€

Le XXe siècle a été dévasté par la démiurgie des totalitarismes qui, espérant transfigurer le monde, n’ont abouti qu’à le défigurer. Mais il serait faux de croire que ces illusions totalitaires nous ont quittés. Car nous avons rejeté avec force le totalitarisme comme terreur, mais tout en poursuivant les tentatives de transfiguration du monde.
Au point de l’histoire où nous en sommes, le débat et le combat opposent ceux qui veulent encore remplacer ce monde, et ceux qui veulent le défendre et le protéger. La conviction de Chantal Delsol est qu’une partie de l’Occident postmoderne, sous le signe d’un certain esprit révolutionnaire, au sens de radicale utopie, mène une croisade contre la réalité du monde au nom de l’émancipation totale. La philosophe définira ainsi le projet de la modernité tardive : une démiurgie émancipatrice dans le sillon des Lumières françaises de 1793 et du communisme, œuvrant sans la terreur et par la dérision, toujours barbare mais promue par le désir individuel et non plus par la volonté des instances publiques. Un essai cinglant et sans compromission par l’une des meilleures philosophes de notre époque.
Philosophe, membre de l’Institut, Chantal Delsol poursuit une œuvre majeure à la croisée de la philosophie et du politique. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages dont, aux Éditions du Cerf, L’Âge du renoncement (2011), Les Pierres d’angle (2014) et Le Nouvel âge des pères (2015).
  • Dimensions : 135x210x20
  • ISBN : 9782204108065
  • Poids : 0 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR