Guillaume d'Ockham et la théologie

de Joël Biard

Collection Initiations au Moyen Âge

144 pages - avril 1999

24,00€

La place du franciscain Guillaume d’Ockham dans l’histoire de la théologie est controversée. En effet, dès le XIVe siècle, il reprit les thèses nominalistes en les appliquant non seulement à la logique et à la philosophie, mais également à la théologie et à la métaphysique. Dès lors, l’« ockhamisme » devint synonyme de « voie moderne » tant par l’introduction de méthodes d’analyse logico-linguistique dans les œuvres théologiques que par le recours à la toute-puissance divine, y compris dans des questions comme celles de la grâce. Cette théorie de la grâce et du salut fut le point de départ de controverses ultérieures qui conduisirent jusqu’à Luther. Cet ouvrage tente de cerner la pensée de Guillaume d’Ockham, non pas à partir des conséquences de sa doctrine mais en analysant l’apport de ses théories à la théologie. Il s’agit de les situer par rapport à celles de ses prédécesseurs, d’apprécier son originalité au sein du mouvement qui, après Duns Scot, redéfinit le statut de l’argumentation théologique en l’écartant de la rationalité philosophique. Par l’étude de ses œuvres majeures telles que le "Commentaire des Sentences" et les "Quodlibeta", on voit comment Guillaume conçoit le rapport de Dieu au monde, du point de vue de la connaissance et des idées divines comme du point de vue de la grâce et de la prédestination.
  • Dimensions : 125x195x12
  • ISBN : 9782204059824
  • Poids : 175 grammes

DANS LA CATÉGORIE