Pélage et le pélagianisme

de Winrich Löhr

Collection Les Conférences de l'École Pratique

232 pages - sept. 2015

18,00€

La promesse du christianisme antique, c’est aussi et surtout être capable de transformer tout l’homme et tous les
hommes. Pélage fut notamment le maître spirituel des femmes de l’aristocratie romaine. Il met au centre de sa pensée le rôle du libre arbitre, dont Dieu a doué tous les hommes et toutes les femmes. De la sorte, le message chrétien est à même de mobiliser de manière incomparable le potentiel de l’homme et de lui faire accomplir le bien, dans une progression vers une vie sainte. Pélage met à contribution la riche tradition des « exercices spirituels », tant païenne que chrétienne. Comme l’attestent les six écrits réunis dans le Corpus Caspari, il y avait une réception authentique de la pensée de Pélage dans l’aristocratie romaine, mais la conséquence en fut une radicalisation de la spiritualité pélagienne. Augustin, docteur de la Grâce de Dieu, critique la doctrine psychagogique de Pélage : tout en espérant convertir Pélage et lui faire reconnaître son erreur, il aboutit à la construction du « pélagianisme » comme hérésie.
Winrich Löhr est professeur de théologie historique à la faculté de Théologie Protestante de l’Université de Heidelberg. Ses recherches portent notamment sur la théologie du christianisme ancien et sur le gnosticisme. Parmi d’autres travaux, il est l’auteur de Basilides und seine Schule : Eine Studie zur Theologie- und Kirchengeschichte des zweiten Jahrhunderts (Tübingen 1996) et de « Pelagius’ Schrift De natura : Rekonstruktion und Analyse » (Revue des Études Augustiniennes 31).
  • Dimensions : 120x190x17.5
  • ISBN : 9782204105743
  • Poids : 0 grammes

DANS LA CATÉGORIE