Vin des dragons et pain des anges

de Gabriel Bunge

Collection BELLEFONTAINE - N° 87

165 pages - juin 2010

18,50€

Collection : Spiritualité orientale 87

Le monde dans lequel nous vivons est depuis toujours caractérisé par la violence entre personnes, contre soi-même, violence même contre la vie non encore née, violence aussi dans les relations entre les peuples et finalement contre la nature, contre notre milieu ambiant duquel dépend, en fin de compte, notre existence. Depuis le meurtre d'Abel par son frère Caïn, c'est la loi de la violence qui règne. Ainsi en est-il. Entre les victimes, et éminentes, de cette agressivité se trouve un homme qui a beaucoup réfléchi sur la « colère » : Évagre le Pontique, moine en Égypte (345-399). On trouve chez Évagre une doctrine très élaborée de la colère. Il est aussi le grand maître de la « prière » et de la vie mystique, dont se sont inspirés — directement ou non — tous les maîtres spirituels postérieurs. Il enseigne que la faculté irascible, détournée dans une fausse direction, est la plus grande ennemie de la vie spirituelle en général et de la prière en particulier, et que la combattre efficacement c'est exercer la vertu opposée qu'est la charité chrétienne qui se manifeste comme longanimité, patience, et surtout comme « douceur ». L'enjeu est donc considérable. Celui qui se laisse prendre par la colère manque sa véritable destinée de créature. Ce qui est en question c'est donc notre « dignit頻 de « créature raisonnable », dotée par Dieu de raison, par laquelle elle est capable de relation directe et personnelle avec son créateur. Que reste-t-il à l'homme, en effet, s'il manque la destinée qui lui est propre ?
  • Dimensions : 150x210x10
  • ISBN : 9782855893877
  • Poids : 250 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR