Christ, l'écrivain et le monde (Le)

de Jean-Baptiste Sèbe

Collection Cogitatio Fidei - N° 284

512 pages - sept. 2012

45,00€

De manière générale, l'étude des sources de la théologie de Hans Urs von Balthasar se concentre sur les apports respectifs de la philosophie et de la patristique dans la Trilogie. En revanche, elle néglige la littérature et la relation ancienne qui lie le théologien aux œuvres littéraires, d'où l'originalité de la présente proposition qui met en lumière l'apport original de la littérature dans le travail du célèbre théologien. Jean-Baptiste Sèbe le montre à l'envi et avec clarté : chez Balthasar, l'œuvre littéraire fournit — d'abord par son déploiement puis par le travail du style littéraire — une couleur à l'esthétique théologique, éloignant la foi chrétienne d'un platonisme désincarné. Plus encore, jouant du fond et de la forme, le style devient un principe discriminant pour établir la réelle marge de manoeuvre laissée au texte littéraire et par là échapper au soupçon de récupération. L'insistance sur la singularité des figures est aussi un gage de l'autonomie du texte littéraire. En exposant la conception catholique de la grâce et de la nature, Balthasar noue les relations entre la pensée humaine et l'inouï de la Révélation, tout en maintenant un christocentrisme qui lui est cher. La lecture balthasarienne se fait alors proprement théologique et discerne en chacun des auteurs l'élément chrétien qui éclaire l'unique figure du Christ. Chacun le fait à sa manière et avec sa richesse. Balthasar arpente avec ampleur les chemins de « l'amour des lettres et du désir de Dieu ». De bout en bout, il est et demeure théologien, sans cesse en dialogue avec tout ce que produit l'esprit humain. La catégorie de sacrement (prise dans une acception élargie) reconnaît ainsi aux réalités terrestres et aux mots un poids inédit : ils sont reconnus capables de dire le mystère de l'Être et en définitive celui de Dieu. Lecteur averti du grand lecteur que fut Balthasar, Jean-Baptiste Sèbe nous fait entrer magistralement dans l'acte théologique du théologien de Lucerne.

--

The study of the sources of Balthasar’s theology often focuses on the contributions of philosophy and Patristics in the Trilogy. It neglects the literature and the former biographical relation between the theologian and literary works. Yet Balthasar did not provide any other framework than theological aesthetics to think that relation. The aim of this study is to rethink, from the inside, the principal motives, in order to define the original contribution of the literary works. To do this, it is necessary to measure the literary corpus at the heart of the Trilogy, its roots and its specific reasoning. Firstly, the literary work – by its deployment and its style - furnishes a colour that is consistent with aesthetic theology, so distancing the Christian faith from disembodied Platonism. Playing on form and content, the style also becomes a discriminating principle used to establish the real leeway given to the literary text, and to waylay the suspicion of recuperation. By presenting the Catholic conception of grace and nature, Balthasar forges links between human thought and the extraordinariness of the Revelation, while keeping to the Christocentrism he holds dear. Hence Balthasar’s reading is theological. It aims to discern in each author the Christian element that casts light on the unique figure of Christ. Each one does this in their own way and fruitfully, providing an authentic anthology interpreted by Balthasar through the prism of mission.
  • Dimensions : 135x215x24
  • ISBN : 9782204094948
  • Poids : 560 grammes

Avec la collaboration de : Vincent Holzer

DANS LA CATÉGORIE THÈMES CONTEMPORAINS

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR