Crise maccabéenne (La)

de Étienne Nodet

Collection Œuvres de Flavius Josèphe et études

456 pages - sept. 2005

36,00€

« Les lecteurs d'Étienne Nodet savent qu'il aime à provoquer et manie volontiers le paradoxe. Cet essai n'y manque pas, surtout pour l'historien invité par l'auteur à remonter systématiquement le temps au lieu de dévider le fil chronologique des événements. Au cours de la lecture, on apprend que l'événement commémoré par "Hanoukka" ne fut peut-être pas aussi important que cela. On découvre que les Samaritains, loin de constituer une dissidence ou une hérésie, auraient représenté la réalité régionale dominante en Palestine jusqu'au IIe siècle. Surtout, la crise maccabéenne, conventionnellement analysée comme l'expression d'une résistance identitaire aux excès du pouvoir grec, est relue par Étienne Nodet comme l'émergence d'un judaïsme jérusalémitain inédit. Pour lui, la crise n'éclate pas au nom de la défense et de la restauration d'un certain passé et d'un certain acquis, religieux ou politique ; c'est le début d'un nouvel âge, comme le signifie la fondation de plusieurs fêtes commémoratives, qui sont le point de départ de sa recherche. Même l'importance du grand prêtre dans la période antérieure est remise en cause... Provoquer le lecteur est toujours intéressant d'un point de vue heuristique, tant il importe de remettre sans cesse en cause les idées reçues. Dans le cas présent, l'historien s'y retrouve et prend davantage conscience, en lisant Étienne Nodet, que l'historiographie porte toujours la marque de son époque et de son environnement, en particulier l'historiographie du mouvement maccabéen. Les livres des Maccabées sont le plus souvent interrogés et décryptés en fonction de problématiques extérieures et générales. Étienne Nodet nous invite à les relire avec l'œil du bibliste et son immense culture, en s'intéressant exclusivement à l'évolution interne du judaïsme judéen. Là réside l'originalité de la démarche, parfaitement opérante. » (M.-F. Baslez)

--

“Readers of Étienne Nodet know how he likes to provoke and employ paradox. This essay is no exception […] As the pages turn, we learn that the event commemorated by the "Hanukkah" may not have been as important as we think, and we discover that the Samaritans, far from being dissidents or heretics, were the dominant factor in the region of Palestine until the 2nd century. Above all, the Maccabean revolt, conventionally understood to be the expression of resistance against the excesses of Greek power, is reanalysed by Étienne Nodet as the emergence of a new Judaism in Jerusalem. To him, the crisis is not a reaction of defence to restore a certain past and a certain religious and political situation, it is the beginning of a new age, as is signified by the foundation of several commemorative celebrations, the point of departure for his research. Even the former importance of the great priest was brought into question... From the heuristic point of view, provocation offers the advantage of putting preconceived ideas into question. In this case, the historian feels at ease and becomes more aware that historiography is always marked by its times and environment, particularly the historiography of the Maccabean movement. The Books of the Maccabeans are most often studied and decoded from the viewpoint of exterior and general problematics. Étienne Nodet invites us to re-read with the biblist’s eye and huge culture, focussing exclusively on the internal evolution of Judean Judaism. There lies the originality of his approach, which functions perfectly.” (M.-F. Baslez)
  • Dimensions : 125x195x35
  • ISBN : 9782204076418
  • Poids : 488 grammes

Avec la collaboration de : Marie-Françoise Baslez

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR