Érôs au Moyen Âge

de Charles Baladier

Collection Cerf Histoire

224 pages - avril 1999

37,00€

Cette étude établit, sur le problème du plaisir, un parallèle entre les conceptions des théologiens et l'érotique des troubadours au début du XIIIe siècle. Les premiers considèrent alors le désir comme étant déjà habité, sinon corrompu, par un authentique plaisir, contrairement à ce qu'enseignaient les philosophes grecs. Et ils désignent cette expérience psychique par l'expression « delectatio morosa » (où l'épithète « morosa » n'a rien à voir avec la morosité moderne, mais évoque, par une autre étymologie, la complaisance qui s'attarde à savourer le plaisir inhérent au désir lui-même). Or c'est bien une telle délectation, mais portée à l'extrême, qui caractérise les délices que l'amant courtois goûte fantasmatiquement dans la longue désirance de sa Dame interdite et inaccessible. Ainsi, quand le Moyen Âge découvre les pouvoirs érotiques ou, tout le moins, hédonistes de l'imagination désirante, il anticipe de quelque façon certaines approches contemporaines, celle de la psychanalyse, par exemple, qui débouchent sur une théorie du fantasme.
  • Dimensions : 145x235x17
  • ISBN : 9782204061063
  • Poids : 355 grammes

DANS LA CATÉGORIE HISTOIRE GÉNÉRALE