« Ante altaria »

de Matthieu Smyth

Collection Liturgie - N° 16

208 pages - mars 2007

27,00€

Dans « La Liturgie oubliée » (Éditions du Cerf, 2003), Matthieu Smyth s'était intéressé aux prières eucharistiques dans les liturgies non romaines. Ici, il poursuit son investigation dans le même champ et se propose de reprendre pour elles-mêmes les questions que pose l'ensemble de la structure de la célébration eucharistique, l'« ordo » de la messe. On traite souvent de ces questions comme si les rites n'avaient pas de vie, pas d'histoire. Matthieu Smyth démontre à l'envi le contraire : telle formule qui faisait figure de clé de voûte apparaît soudain comme un ajout secondaire ; telle autre, naguère négligée, retrouve une signification originelle qui éclaire nos cérémonies d'un jour nouveau. Telle prière exhibe la marque d'un contexte historique caduc, tandis qu'une autre révèle son lien avec la définition même du rite, etc. Il en va des rites comme de tout le message chrétien : ils n'existent et ne sont appréhendables que dans leurs diverses réalisations historiques et culturelles concrètes. Si Matthieu Smyth fait porter l'essentiel de son étude sur la liturgie de type gallican, c'est en effet que, plus que d'autres, elle a conservé dans sa simplicité et sa clarté le schéma de la liturgie eucharistique tel qu'il s'est établi au cours du deuxième siècle et que le décrit vers 155 la première « Apologie » de Justin Martyr. Ainsi à travers la tradition occidentale non romaine il est possible – et c'est une occasion unique – de remonter aux sources de nos traditions liturgiques, et de redécouvrir une eucharistie qui reflète la conception antique du Mystère pascal.

--

In “La Liturgie oubliée” (Éditions du Cerf, 2003), Matthieu Smyth examined Eucharistic prayer in non-roman liturgy. Here, he furthers his investigation in this domain, studying the questions raised by the structure of Eucharistic celebration in its ensemble, the ‘ordo’ of the mass. These issues are often treated as though the rites possessed no history, no life. Matthieu Smyth proves just the contrary: such and such an expression, that appears to be a cornerstone, is revealed to be a secondary addition; while another, once neglected, recovers its original meaning, casting new light on our ceremonies. Or a prayer is marked by an obscure historical context, while another reveals its link with the very definition of the rite, and so on… Rites are like the Christian message as a whole: they only exist, and can only be approached in their various concrete historical and cultural realizations. Matthieu Smyth focuses the main part of his investigation on Gallican liturgy. This is because, more than any other, it has conserved in its simplicity and clarity the schema of Eucharistic liturgy as it was established during the second century, and as it is described around 155 AD in the first “Apology” by Justin Martyr. So it is possible, through non-Roman Western tradition, to go back to the sources of our liturgical traditions (here is a unique occasion to do so) and to rediscover a Eucharist that reflects the antique conception of the Pascal Mystery.
  • Dimensions : 135x215x13
  • ISBN : 9782204082730
  • Poids : 280 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR