Une vision orthodoxe de la théologie morale

de Paul Evdokimov

Collection Patrimoines - Christianisme

192 pages - août 2009

22,00€

« La profonde parole de saint Grégoire de Nysse, "On se souvient de ce qui vient", est une anamnèse de ce qui se trouve au-dessus du temps et une anamnèse épiphanique qui rend présentes les réalités transcendantes. Donc, nous devons proscrire toute attitude statique qui se cantonnerait dans une simple initiation ou imitation du passé, pour nous ouvrir à une perspective néo-patristique fidèle au dynamisme de l'esprit créateur des Pères. À leur suite, notre incorporation vivifiante dans l'organisme de l'Église peut transformer dans l'esprit des Pères la science théologique en témoignage, en expérience, en "source d'eau vive qui jaillira jusque dans la vie éternelle" ». [Extrait de l'introduction de l'auteur]. L'éthique de l'amour dépasse l'éthique des devoirs et des obligations. Les obligations morales, bonnes en soi, doivent être dépassées. Mais cela à condition de mener sa vie religieuse non à partir du Bien, catégorie abstraite, mais de Dieu, personne vivante, dans une communion vivifiante où l'homme se transforme. Il ne s'agit pas de collectionner les vertus, il s'agit de la « metanoïa » évangélique, du revirement total, de la métamorphose de la vie et de l'être humain. L'ouvrage présenté ici offre un parcours à travers l'œuvre d'un homme qui n'a cessé de réfléchir au mystère de la foi et de son destin dans la grande aventure humaine. Fruit de plusieurs années d'enseignement de la théologie morale à l'institut Saint-Serge, entre les années 1950 et 1970 — mûri au contact vivant d'un auditoire —, l'ouvrage explore de vastes domaines : morale naturelle, éthique du monde ancien (hellénisme, bouddhisme), et conscience morale des systèmes modernes (Kant, Marx, existentialisme) ; l'anthropologie (des Pères de l'Église comme de la psychologie des profondeurs) ; le problème de la loi et de la grâce, celui du mal sont également analysés. Vient ensuite une étude solidement charpentée de la liturgie et du culte, des sacrements et de leur rôle dans la vie morale, du combat invisible de l'ascèse dans l'affrontement avec les passions. L'auteur s'adresse donc non seulement aux spécialistes de la théologie morale, qui y découvriront une voie d'approche orthodoxe, mais également à un large public désireux de s'informer et de « se former » à la lumière d'une méditation sur la Parole éclairant les divers aspects de la vie dans sa globalité, au-delà des clivages entre chrétiens, voire entre croyants et incroyants, pour saisir le monde dans son entier.

--

‘That profound remark of Saint Gregory of Nyssa, "We remember what is to come", is an anamnesis beyond time, and an epiphanic anamnesis that makes transcendent realities present to us. Hence, we must avoid any rigid attitude which could lapse into simple initiation or imitation of the past; rather open up a new neo-patristic perspective, faithful to the dynamism of the Fathers’ creative spirit. In its wake, our fortifying incorporation into the organism of the Church can transform theological science into experience, ‘a source of the water of life, which will spring even unto eternal life’.” [Excerpt from the author’s introduction]. The ethic of love is greater than the ethic of duties and obligations. Moral obligations, good in themselves, must be surpassed. But only on the condition that we do not lead our religious lives based on Good (an abstract entity) – but on God, a living person, in a revitalizing communion which transforms man. It is not a matter of collecting virtues; rather an evangelical ‘metanoïa’, a total mutation, a metamorphosis of life and the human being. This book presents a path through the work of a man who never ceased to reflect on the mystery of faith and his destiny in the great human adventure. The fruit of his teaching of moral theology at the Institut Saint-Serge between 1950 and 1970, nourished by the living contact of an audience, this work explores vast domains: natural morals; the ethics of the ancient world (Hellenism, Buddhism); the moral conscience of modern systems (Kant, Marx, existentialism); anthropology (of the Fathers of the Church and analytical psychology). The problematic of law and grace, and that of evil, are also analysed. There follows a well-constructed study of liturgy and the church service, the sacraments and their role in moral life, the invisible combat between asceticism and passion. The author intends this book not only for specialists of moral theology, who will discover an orthodox approach, but also for a wider public who wish to learn in the light of a meditation on the Word, which illuminates various aspects of life in its ensemble, beyond the schism between Christians - even between believers and non-believers - to grasp the world in its entirety.
  • Dimensions : 145x235x13
  • ISBN : 9782204089708
  • Poids : 300 grammes

Avec la collaboration de : Michel Evdokimov

DANS LA CATÉGORIE INTRODUCTION AUX CHRISTIANISMES

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR