Mystiques et vagabonds en Islam

d' Alexandre Papas

Collection Patrimoines - Islam

352 pages - nov. 2010

35,00€

« Ne t'avait-Il pas trouvé orphelin et t'a assuré le logis ? Ne t'avait-Il pas trouvé errant et t'a guidé ? Ne t'avait-Il pas trouvé pauvre et t'a enrichi ? » Ce que le Coran formule, des mystiques musulmans l'ont incarné : si la condition humaine est orpheline, errante et misérable, alors le mystique sera sans logis, ni guide, ni biens. Sa quête de transcendance ne connaîtra aucune des entraves du monde. C'en est fini de la famille, du carcan social, des ambitions des uns, des opinions des autres ; fini des tâches utiles, des rituels ou des livres abscons ; fini du confort et du cours de la vie. Il faut sans arrêt partir. Tel est l'esprit de ce courant radical de la mystique musulmane appelé Qalandariyya. Privilégiant la biographie sur la description théorique, ce livre raconte en détail les voyages initiatiques de trois soufis qalandar sur les routes de la grande Asie centrale. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la région, creuset de multiples traditions religieuses, voit renaître la pratique de l'errance et du vagabondage spirituels. Une partie de l'élite lettrée quitte les sentiers battus de la foi pour redécouvrir la spiritualité des déserts et des steppes. Parmi elle, trois jeunes hommes, nommés Mashrab, Zalîlî et Nidâ'î, se font poètes mendiants pour narrer leurs aventures. À partir de ces récits de voyage, traduits ici pour la première fois dans une langue occidentale, nous suivrons leurs itinéraires, des portes de la Chine jusqu'à Samarcande, La Mecque à l'horizon, en tâchant d'écouter ce qu'ils ont à nous dire sur le monde et sur les sociétés. À travers leur regard parfois halluciné, c'est une époque qui se révèle. L'ordre médiéval s'éteint définitivement, laissant place à une modernité pleine de promesse et d'inquiétude.

--

‘Didn’t he find you, an orphan, and give you a home? Didn’t he find you erring, and give you guidance? Didn’t he find you poor, and give you riches?’ Muslim mystics incarnate what the Koran states: if the human condition is to be a poor, wandering orphan, the mystic should be homeless, without a guide or riches. His quest for transcendence should not be encumbered by worldly things. No family, no social bonds, no ambitions or opinions; no more futile tasks, ritual or abstruse books; life with its little comforts is over. You have to leave at once. That is the spirit of the radical school of Muslim mysticism called Qalandariyya. Preferring a biographical approach to theoretical description, this book gives a detailed account of the initiatory voyages of three qalandar Sufis on the roads of central Asia. In the 17th and 18th centuries, the region, a melting pot of multiple religious traditions, saw the practice of drifting and spiritual vagabondage reappear. Some members of the educated elite left the usual practice of faith to rediscover the spirituality of the deserts and the steppes. Among them, three young men called Mashrab, Zalilmi and Nidai became wandering poets, recounting their adventures. Through these traveller’s tales, translated for the first time into a Western language, we can follow their itineraries from the gates of China to Samarkand, with Mecca on the horizon, listening all the while to what they have to tell us about the world and societies. Through their sometimes delirious vision, a whole epoch opens up to us. The medieval order is finally at an end, giving way to modernity, with all its promise and anxiety.
  • Dimensions : 135x215x25
  • ISBN : 9782204092944
  • Poids : 470 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR