Missions Chrétiennes et colonisation

de Claude Prudhomme

Collection Histoire du christianisme

176 pages - janv. 2005

23,00€

Missions chrétiennes et colonisation caractérisent à partir du XVIe siècle le grand mouvement d'expansion qui pousse les Européens à l'exploration de nouvelles terres, à la domination des peuples et à la conquête des âmes. D'emblée, l'association des deux entreprises conduit les théologiens espagnols à s'interroger sur la légitimité de la colonisation quand elle est réalisée au nom de l'évangélisation. Mais la construction d'immenses empires fait très vite accepter la colonisation comme une nécessité historique et une occasion providentielle d'étendre le royaume de Dieu. Le questionnement se déplace alors sur la manière de réaliser une colonisation chrétienne et de sauvegarder l'indépendance de la mission. La seconde expansion coloniale, au XIXe siècle, dans un contexte marqué par la révolution industrielle et la mondialisation du capitalisme, ne remet pas en cause la volonté de collaboration, même si elle déclenche des critiques et suscite des rivalités entre missionnaires et colonisateurs. La convergence des intérêts, au moins à court terme, se transforme le plus souvent en connivence et débouche sur une collaboration instrumentalisée par la propagande coloniale. Pourtant un examen plus attentif des stratégies, des objectifs et des réalisations sur le terrain fait apparaître à plus long terme l'incompatibilité des deux logiques. Il montre comment la mission s'est associée à la colonisation sans pour autant se lier à son sort. Le heurt des nationalismes impose après la Seconde Guerre mondiale la déconnexion entre les deux mouvements. L'émancipation des peuples colonisés s'accélère tandis que la mission renonce à un prosélytisme agressif pour prôner l'inculturation ou la contextualisation. La place du christianisme et sa manière de penser son rapport au monde restent profondément marquées par cette aventure ambiguë.

--

Christian missions and colonisation are characteristic of the great surge of expansion that began in the 16th century, sending Europeans off to explore unknown lands, dominate peoples and conquer their souls. At first, the association of the two ventures led Spanish theologians to question the legitimacy of colonisation carried out in the name of evangelisation. But the construction of immense empires soon imposed colonisation as a historical necessity and a providential opportunity to enlarge the kingdom of God. The debate then centred on how a Christian colonisation should be carried out and how the independence of the mission could be assured. The second colonial expansion, in the 19th century, in a context marked by the industrial revolution and the globalisation of capitalism, did not question the desire for collaboration between missionaries and colonisers, even if it attracted criticism and occasioned rivalry. The convergence of interest, at least on the short term, was transformed into connivance and led to a collaboration orchestrated by colonial propaganda. Yet close examination of the strategies, objectives and realisations in the colonies reveals the incompatibility of the two mentalities on a longer term. It shows how the mission became associated with colonisation without adhering to its ends. The conflict of nationalisms after the Second World War imposed a separation between the two movements. The emancipation of colonised peoples accelerated while the missions abandoned all aggressive proselytizing, preferring inculturation or contextualisation. That ambiguous adventure has left a deep mark on Christianity’s place and way of thinking its relation to the world.
  • Dimensions : 125x195x15
  • ISBN : 9782204075350
  • Poids : 208 grammes

DANS LA CATÉGORIE

Pierres Vivantes

Pierres Vivantes

de Conférence des Évêques de France

174 pages - juin 1994

15,00€

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR