Cette sombre ferveur

de Vincent La Soudière

Collection Intimité du christianisme

560 pages - janv. 2012

26,00€

Auteur méconnu de son vivant, n'ayant fait paraître qu'un seul livre, Vincent La Soudière (1939-1993) se révèle à nous aujourd'hui à travers la considérable correspondance qu'il adressa à son ami Didier et qui s'étend sur près de trente ans. Elle offre le témoignage bouleversant de l'aventure intime de celui qu'Henri Michaux, dont il fut l'ami, qualifiait d'« homme de la vie intérieure », disant aussi de lui : « je sais qu'il n'écrira jamais rien de gratuit. Ce qu'il fera connaître est important. » Le premier volume de cette correspondance, qui couvrait les années 1964 à 1974 (« C'est à la nuit de briser la nuit », Éd. du Cerf, 2010), a révélé un véritable écrivain, dont la quête intérieure se confond avec l'écriture d'une œuvre, véritable laboratoire d'un salut existentiel. En 1976, il achève son unique recueil,  « Chroniques antérieures », qui paraît aux Éditions Fata Morgana en 1978. Cette publication marque pour lui la fin d'une période de sa vie. Il lui faut désormais entrer dans un autre temps. Mais il s'interroge : « ... quel tournant prendre à présent, quel autre cratère ouvrir, qui fasse remonter de nouveaux bouillonnements de mots, et me redonne cette sombre ferveur nécessaire à ma marche ? » Revenu au christianisme en 1974 après s'en être éloigné pendant quelques années, il voudrait que cette conversion soit l'amorce d'un nouveau chemin de vie et régénère son écriture. Temps de mutation et d'interrogation, les années 1975-1980 sont des années de crise, au cours desquelles Vincent La Soudière se livre à des analyses d'une rare lucidité, retrouvant à travers son propre drame celui de l'homme de notre temps.

--

Little-known during his life, having published only one book, Vincent La Soudière (1939-1993) is revealed to us today through the considerable correspondence he addressed to his friend Didier over a period of thirty years. His letters are a poignant testimony of the inner adventure of the man Henri Michaux, his friend, whom he called “a man of inner life,” saying also, “I know he will never write anything irrelevant. What he writes will be significant.” The first volume of that correspondence written between 1964 and 1974 (C'est à la nuit de briser la nuit, Éd. du Cerf, 2010), showed him to be an authentic author, whose inner quest blends with the writing of a work, a veritable laboratory of existential redemption. In 1976, he finished his only collection, Chroniques antérieures which was published by Éditions Fata Morgana in 1978. This publication marked the end of one period of his life; he then had to move into a new time. But he asks: “What direction should I take at present, what crater should I now explore, to see a new effervescence of words bubble to the surface and restore that dark passion I need in order to move on?” In 1974 he came back to Christianity after taking his distance for some years. He hoped this conversion would be the beginning of a new life path that would regenerate his writing. The years between 1975 and 1980, a time of mutation and interrogation, were years of crisis during which Vincent La Soudière made analyses of rare lucidity, rediscovering in his own tragedy that the man of our times.
  • Dimensions : 145x215x25
  • ISBN : 9782204094245
  • Poids : 660 grammes

Avec la collaboration de : Sylvia Massias

DANS LA CATÉGORIE GUIDES DE VIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR