Vie et les miracles de la Bienheureuse Isabelle de France, sœur de Saint Louis (La)

d' Agnès d'Harcourt

Collection Intimité du christianisme

176 pages - juin 2012

13,20€

Née en mars 1225, fille de Louis VIII et de Blanche de Castille, Isabelle de France est la sœur cadette du futur Louis IX, Saint Louis. Après les refus qu'elle opposa à deux projets de mariage, le pape approuve finalement son dessein de vivre en perpétuelle virginité sans pour autant entrer dans les ordres. La princesse décide d'utiliser la dot qui aurait dû servir à son mariage pour fonder un monastère, à Longchamp, près de Paris. Suivant l'exemple de Claire d'Assise, qui — première femme à l'avoir fait — a rédigé la règle de son ordre, Isabelle établit elle-même celle de Longchamp en 1255. Pour ce faire, elle prend conseil des plus grands maîtres franciscains parisiens de l'époque, en particulier Bonaventure. Forme adoucie par rapport à celle de Claire d'Assise, cette règle autorise les religieuses à hériter et à posséder des biens en commun. Approuvée en 1259, remaniée en 1263, elle fut adoptée par plusieurs monastères de « riches clarisses » liés à la famille royale : Troyes, Provins, Toulouse. La construction du monastère est achevée en 1259. Isabelle de France s'y retire pour vivre parmi les moniales, sans pour autant faire partie de leur ordre. Elle meurt le 23 février 1270. Les biographes de Saint Louis sont peu prolixes au sujet d'Isabelle de France. Ce n'est que par le récit hagiographique rédigé vers 1279-1281 par son ancienne dame de compagnie, Agnès d'Harcourt, à la demande de Charles d'Anjou, le frère du roi, que l'on découvre en elle un personnage essentiel de l'entourage de Saint Louis. Ce récit présente la sainteté d'Isabelle à mi-chemin entre le modèle de sainteté de Claire d'Assise et celui, royal et masculin, de Saint Louis. Quarante miracles sont ensuite présentés. Isabelle de France a été béatifiée en 1521 par le pape Léon X. Son culte a existé, au moins au monastère de Longchamp, comme en témoigne un office élaboré au XVIe siècle. Son rôle est aujourd'hui redécouvert par les historiens.

--

Born in March 1225, daughter of Louis VIII and Blanche of Castile, Isabelle of France was the young sister of the future Louis IX, Saint Louis. After she refused two marriage proposals, the pope finally approved her wish to live in perpetual virginity without entering holy orders. The princess decided to use the dowry that was reserved for her marriage to found a monastery at Longchamp, near Paris. Following the example of Claire of Assisi - the first woman to have written the rule of her order - Isabelle established that of Longchamp in 1255. To do this, she took advice from the greatest Franciscan masters in Paris at that time, especially Bonaventure. More gentle than the rule of Claire, it allowed the nuns to inherit and possess wealth in common. Approved in 1259, reorganized in 1263, her rule was adopted by several monasteries of ‘rich Clares’ connected to the royal family: Troyes, Provins, Toulouse. The building of the monastery was finished in 1259. Isabelle de France retired there to live among the nuns, without belonging to their order. She died on 23 February, 1270. The biographers of Saint Louis say little about Isabelle. Yet in the hagiographical account written around 1279-1281 by her former lady-in-waiting, Agnès d'Harcourt, on the request of Charles of Anjou, the king’s brother, we discover Isabelle to be an essential character in Saint Louis’ entourage. This account shows Isabelle’s piety, at the crossroads of Claire of Assisi’s holiness and the royal, masculine devoutness of Saint Louis. Forty miracles are then described. Isabelle of France was beatified in 1521 by Pope Leo X. Her cult endured, at least at the Longchamp Abbey, as proved by an office composed in the 16th century. Today, the role she played has been rediscovered by historians.
  • Dimensions : 125x195x10
  • ISBN : 9782204097338
  • Poids : 210 grammes

Avec la collaboration de : Jean-François Kosta-Théfaine

DANS LA CATÉGORIE