Les Idées heureuses

de Jean-Louis Bruguès

Collection Épiphanie

170 pages - avril 1996

17,00€

La réflexion morale engagée l'an dernier se poursuit durant le Carême 1996. Après avoir recherché les fondements de l'éthique du côté de la jeunesse et de la beauté, du don et de l'altérité, du désir et de la mémoire, il s'agit maintenant de présenter la morale comme un métier. Bâtir une tour, engager une bataille, prévoir de l'huile pour garder sa lampe allumée, c'est par ces images immédiates que dans l'évangile le Christ nous engage à construire notre vie personnelle et collective. Cette tâche de « construction de soi » incombe à la vertu. Le mot est aussi ancien que les plus vieilles sagesses, mais il suscite aujourd'hui un regain d'intérêt. C'est que la vertu vise au cœur de l'expérience morale : que faire avec soi-même ? Comment répondre de l'autre ? Elle est redevenue l'une des grandes questions de la morale contemporaine ; demain peut-être, elle sera la première. Les conférences de 1996 présentent les vertus chrétiennes les plus nécessaires à la pratique du métier d'homme et de baptisé, à partir de six propositions très simples : — L'estime de soi est le commencement de la vie morale. — On ne donne de soi que ce qui y est maîtrisé. — Tout homme peut faire la vérité dans sa vie. — Si l'homme est un « être de langage », la parole qu'il donne engage toute sa personne. — Au cœur de sa liberté, l'homme doit répondre de lui-même, de ses actes et de son prochain. — L'amour reste toujours l'affaire de Dieu. Ces propositions devraient être reçues comme autant d'« Idées heureuses », expression empruntée à la musique. Elles sont heureuses parce qu'elles traitent toutes du bonheur humain. Elles sont heureuses aussi dans la mesure où elles rendent compte au plus juste du visage que revêt la morale au seuil d'un nouveau millénaire.
  • Dimensions : 135x215x13
  • ISBN : 9782204054560
  • Poids : 235 grammes

DANS LA CATÉGORIE GUIDES DE VIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR