Passage des vivants

de Daniel Pezeril

Collection Parole présente

208 pages - mars 2007

22,00€

Parmi les innombrables devoirs d'un prêtre, il en est un particulièrement important et difficile qui consiste à accompagner le passage, accompagner des pauvres, des riches, des savants, des ignorants, des amis aussi bien que des inconnus hostiles ou indifférents, des êtres encore conscients ou déjà inconscients. Et Daniel Pezeril n'oubliait jamais la multitude d'hommes et de femmes ignorant l'Évangile. Si, la gorge serrée, tout chrétien peut prendre à son compte la plainte du Christ « Père, sauve-moi de cette heure », et puiser courage dans sa reprise extraordinaire « Mais c'est pour cette heure que je suis venu », qu'en est-il pour ceux qui n'attendent rien ? Comme tout prêtre, Daniel Pezeril eut à prononcer bien des fois cet adieu. Il le fit chaque fois avec une intelligence qui le guidait de façon instinctive, miraculeuse, vers ce que le voyageur disparu avait eu de meilleur. Le "curriculum vitae" n'était pas son affaire. « Il ne nous suffit pas de réciter la carrière de nos morts. Il faut tenter d'interpréter leur passage. » Il avait regroupé ces adieux sous le titre « Passage des vivants ». C'est ce titre que nous avons retenu pour regrouper un ensemble de textes qui, ayant trait à la mort, parlent essentiellement de la vie. [Florence Delay, de l'Académie française]

--

Among the countless duties of a priest, there is one particularly important and difficult duty which involves being a companion along the way, a companion to the poor, the rich, the wise, the ignorant, friends as well as hostile or indifferent strangers, beings who are still conscious or already unconscious. And Daniel Pezeril never forgot the multitude of men and women who were still in ignorance of the Gospel. If, with a lump in the throat, all Christians can speak for themselves the words of Christ’s plea ‘Father, save me from this hour’; and draw courage in His extraordinary resumption ‘But for this cause I came unto this hour’; what about those who expect nothing? Like all priests, Daniel Perezil had to pronounce that adieu many times. And each time, he did it with an awareness that guided him instinctively, miraculously, to the finest qualities in the traveller who had just passed on. Their ‘curriculum vitae’ did not concern him. ‘It is not enough to resume the careers of our dead. We must strive to interpret their passage.’ He grouped these adieux under the title ‘Passage des vivants’. And we have kept that title to assemble all those texts which, dealing with death, speak essentially of life. [Florence Delay, of the Académie Française]
  • Dimensions : 135x195x13
  • ISBN : 9782204075817
  • Poids : 255 grammes

Avec la collaboration de : Florence Delay

DANS LA CATÉGORIE GUIDES DE VIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR