Une lumière dans les ténèbres : Mgr Vladimir Ghika

de Mihaela Vasiliu

Collection Épiphanie

160 pages - nov. 2011

15,00€

Vladimir Ghika, prince roumain, né orthodoxe, devenu catholique et prêtre, mort martyr, est une haute figure d'un chrétien du XXe siècle. Son procès de béatification est en cours. En plus d'un domaine, cet apôtre a ouvert les voies de l'« aggiornamento » voulu par le concile Vatican II. Très lié au cercle des Maritain à Meudon, il a eu le souci de la sanctification du laïcat et du clergé. Parmi ses fils spirituels figurent le père Henri Caffarel et Jean Daujat. Pour soutenir les prêtres dans leur ministère, il a créé, avec Yvonne Estienne, l'association « Virgo Fidelis », une fraternité spirituelle de prière et de souffrance. De plus, la communauté des Frères et des Sœurs de Saint-Jean qu'il a fondée à Auberive annonce les communautés nouvelles qui se consacrent aujourd'hui à l'évangélisation. Passeur entre l'Orient et l'Occident, Mgr Ghika a été aussi un pionnier de l'unité tant désirée de l'Église du Christ. Grâce à l'Esprit-Saint, Mgr Ghika vit continuellement l'instant présent en présence de Dieu. C'est pourquoi toute rencontre avec le prochain, en particulier la visite des pauvres, est une liturgie, « la liturgie du prochain », et, en même temps, elle est ouverture et disponibilité à ses besoins les plus divers. Là est élaborée sa « théologie du besoin ». Aucune souffrance d'autrui ne laisse indifférent. À la source du service du prochain se trouvent la parole de Dieu et l'eucharistie prolongée souvent par l'adoration silencieuse. À l'exemple de son Maître et Seigneur, Mgr Ghika a donné sa vie. Son martyre est le témoignage suprême de sa charité héröique « La mort peut tout détruire, disait-il, sauf l'amour. » [Extraits de la préface de Dany Dideberg, s.j.]

--

Vladimir Ghika, born a Romanian prince into the Orthodox confession, a convert to Catholicism, ordained a priest, died a martyr, is a prominent figure of 20th century Christianity. The trial for his beatification is now taking place. In more than one domain, this apostle opened the way for the ‘aggiornamento’ so desired by Vatican II. Close to the Maritain circle in Meudon, he felt concerned about the sanctification of laymen and the clergy. Among his spiritual sons are Father Henri Caffarel and Jean Daujat. To support priests in their ministry, he created, with Yvonne Estienne, the ‘Virgo Fidelis’ association, a spiritual fraternity of prayer and suffering. Moreover, the community of brothers and sisters of St. John which he founded in Auberive heralded new communities today devoted to evangelization. A bridge between East and West, Mgr Ghika was also a pioneer of unity in Christ’s Church. Thanks to the Holy Spirit, Mgr Ghika lived in the continual instant of God’s presence; which is why all contact with his fellowmen, especially visiting the poor, was to him a liturgy: ‘the liturgy of our fellows’. At the same time, such contacts are an opening and reception of their needs, however varied. In this way, his ‘theology of need’ was elaborated by this man who was never indifferent to the suffering of others. At the source of service to others is the word of God and the Eucharist, often prolonged by silent worship. Following the example of his lord and master, Mgr Ghika gave even his life. His martyrdom is the supreme testimony of his heroic charity: ‘death can destroy everything,’ he said, ‘except love’. [Excerpts from the preface by Dany Dideberg, S.J.]
  • Dimensions : 135x195x13
  • ISBN : 9782204096423
  • Poids : 230 grammes

Avec la collaboration de : Daniel Dideberg

DANS LA CATÉGORIE GUIDES DE VIE