L'Évangile et la religion

de Jean Mansir

Collection Parole présente

224 pages - févr. 2011

18,00€

L'Évangile et la Religion : un mariage de passion ou un mariage de raison ? Tant que l'on parle de cette relation profonde qui unit le croyant à son Dieu, de l'engagement de Dieu dans l'histoire des hommes culminant dans l'Incarnation, de ce que la Bible nomme l'Alliance, la passion est bien ce qui unit l'Évangile et la Religion depuis que Jésus de Nazareth a annoncé et déployé la Bonne Nouvelle dans une étroite relation à Dieu, son Père. Mais que l'on en vienne à évoquer l'histoire mouvementée de la socialisation du christianisme à partir de l'empereur romain Constantin (IVe siècle), de sa progressive structuration en une institution, voire d'un système, alors apparaissent les tensions et parfois même les contradictions entre Évangile et Religion. Le souffle de nouveauté et de liberté du premier se trouve progressivement contraint et souvent contrarié par les besoins d'ordre, de stabilité, d'identité sociale, de sécurité et de conservatisme de la Religion en tant qu'institution sociale hiérarchique de pouvoir et de savoir, de rites et de dogmes. Ce que l'on peut interpréter comme un affaissement, voire une dégradation, était pourtant nécessaire. Les croyants sont des hommes et, comme tels, ils ne sont pas de purs esprits. L'« incarnation de l'Évangile » était inéluctable. Mais il reste au croyant à apprendre à faire la part des choses et à vivre son christianisme, sa foi, de façon dialectique et harmonieuse. Mariage de passion et de raison : apprendre à vivre sa relation intime à Dieu et aux frères, avec sa marque propre et son originalité, autrement dit sa « religion personnelle », à travers les adhésions de l'esprit et la participation aux manifestations symboliques que suscitent la communauté des croyants et l'Église instituée qui la structure pour lui permettre de vivre et de durer dans la fidélité à l'Évangile.

--

The Gospel and Religion: a marriage of passion or reason? As long as we discuss that deep relationship that joins the believer to God - God’s commitment in the history of mankind, culminating in the Incarnation - what the Bible calls the Alliance - passion is truly the binding force between the Gospel and Religion, and so it has been since Jesus of Nazareth announced and spread the Good News in a strict reference to God, his Father. But when we evoke the eventful history of the socialization of Christianity, starting from the Roman Emperor Constantine (4th century) - the progressive building of an institution, indeed a system - then tensions tend to appear, even contradictions, between Gospel and Religion. The Gospel’s force of innovation and freedom is gradually constrained, often countered, by Religion’s need for order, stability, social identity, security and conservatism, as a social, hierarchical institution of power and knowledge, rites and dogma. Yet what could be interpreted as a diminution, even degradation, was necessary. Believers, human beings, are not pure spirits. The “incarnation of the Gospel” was inescapable. But it remains for believers to learn to give and take, to live their Christianity and faith in a dialectical and harmonious manner. A marriage of passion and reason: learning to live one’s intimate relation with God and with one’s brothers according to one’s own character and specificity - in other words, one’s “personal religion” - through the union of the spirit and participation in those symbolic manifestations required by the community of believers and the Church that gives them their structure and permits believers to live and endure in fidelity to the Gospel.
  • Dimensions : 135x195x18
  • ISBN : 9782204093187
  • Poids : 270 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR