Désormais, je m'appelle Ting Ming-Cheng

JE COMMANDE

Attention, plus que quelques exemplaires disponibles

Désormais, je m'appelle Ting Ming-Cheng

d' Anatole Ghestin

Collection L'Histoire à vif

320 pages - oct. 1997

28,00€

Nous sommes en 1907 ; Anatole Ghestin a trente-quatre ans. Cet homme, né à Haubourdin près de Lille, quitte sa famille et la France pour toujours. Jésuite, il part rejoindre sa mission en Chine. Pendant cinquante-trois ans, il décrit à sa famille avec talent, poésie, mais aussi avec réalisme, sa vie et celle de ce peuple chinois qu’il aime tant. Malgré la misère, la chaleur insupportable, le froid intense, les guerres, les inondations, le père Ghestin, devenu le père Ting, sillonne ses paroisses à bicyclette. À un âge avancé, il affronte les intempéries, mais aussi les dangers d’un pays en guerre permanente, forçant l’admiration de la population qui le protège à maintes reprises. Il meurt à la mission de Tchang-kia-Tchoang en 1961, veillé par Mgr Tchao, évêque de Sienhsien. Il fut le dernier missionnaire occidental, et le seul autorisé à demeurer sur place sous le régime communiste. Écrites au jour le jour sans autre intention que d’informer sa famille lointaine, ces lettres qui témoignent d’une « foi à déplacer les montagnes » sont aussi des documents exceptionnels sur la Chine de la première moitié de ce siècle.
  • Dimensions : 135x215x24
  • ISBN : 9782204057165
  • Poids : 425 grammes

DANS LA CATÉGORIE HISTOIRE GÉNÉRALE