Le jour du Saint-Esprit

de Sainte Marie de Paris

Collection L'Histoire à vif

592 pages - nov. 2011

40,00€

Véritable être de feu, sainte Marie de Paris (1891-1945) fut une femme passionnée dont l'existence témoigne de son amour des hommes, de la vie, du Christ. Étoile des salons littéraires de Saint-Pétersbourg, deux fois mariée, mère de trois enfants, socialiste-révolutionnaire impliquée dans la révolution russe, maire d'une ville de la mer Noire, émigrée en France, déportée en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, elle meurt à Ravensbrück le samedi saint 1945. Dotée de nombreux talents, elle a laissé poèmes, articles, récits, pièces de théâtre, icônes et broderies. « Je veux être une mère pour tous », dit-elle en sollicitant la tonsure monastique en 1932. Son évêque lui recommande : « Votre monastère sera le désert des cœurs humains. » Au scandale de certains, elle ouvre des foyers et des cantines, et son « couvent dans le monde » devient le refuge de tous les blessés de la vie : clochards, ivrognes, sans-abri, et, dans Paris occupé, des Juifs persécutés. Honorée du titre de Juste parmi les nations en 1985 par l'institut Yad Vashem de Jérusalem, elle est canonisée par l'Église orthodoxe en 2004. Ce livre rassemble des écrits de Mère Marie pour la plupart inédits en français : récits autobiographiques, pièces-mystères, essais théologiques, articles polémiques destinés à « ouvrir les yeux des aveugles », ainsi que des souvenirs de proches parents et de compagnons. « Je ne veux pas être pour vous un souvenir, écrivait la moniale quelque temps avant son arrestation, mais un appel. »

--

Saint Marie de Paris (1891-1945), was a firebrand of a woman, a passionate being whose existence bore witness to her love for mankind, life itself, and Christ. Star of the Saint Petersburg literary salons, twice married and mother of three children, a Socialist-Revolutionary involved in the Russian Revolution and mayoress of a Black Sea town, she emigrated to France, was deported to Germany during the Second World War and died in Ravensbrück on Holy Saturday 1945. This woman of many talents has left us poems, articles, stories, plays, icons and embroideries. ‘I want to be a mother to everyone,’ she declared when she applied to enter a convent in 1932. Her bishop advised her: ‘Your monastery will be the desert of human hearts.’ Scandalising some, she opened foyers and canteens, and her ‘convent in the world’ became the refuge of all those whom life had wounded: tramps, drunkards, the homeless and in occupied Paris, persecuted Jews. In 1985, the Institut Yad Vashem in Jerusalem made her a ‘Righteous among the nations’ and she was canonised by the Orthodox Church in 2004. This book assembles the writings of Mother Marie, most of them published for the first time in France: autobiographical accounts, mystery plays, theological essays, polemic articles intended to ‘open the eyes of the blind’ as well as recollections of her close relatives and companions. ‘I don’t want to be a memory for you’, wrote the nun some time before her arrest, ‘but a call’.
  • Dimensions : 135x215x30
  • ISBN : 9782204097062
  • Poids : 750 grammes

Avec la collaboration de : Alexandre Nicolsky, Bertrand Jeuffrain, Élisabeth Behr-Sigel, Françoise Lhoest, Gabriel de Comanes, Hélène Arjakovsky-Klépinine, Jérôme Lefert, Nikita Struve, Paul Ladouceur

DANS LA CATÉGORIE