Le Problème de la connaissance dans la philosophie et la science des temps modernes, IV

d' Ernst Cassirer

Collection Passages

432 pages - nov. 1995

51,00€

« Le Problème de la connaissance », dont les trois premiers volumes ont paru entre 1906 et 1920, constitue avec « La Philosophie des formes symboliques », qui lui fait suite, l'une des plus importantes contributions à la philosophie du XXème siècle. Mais c'est aussi un grand livre d'histoire de la pensée qui, par-delà les résultats et les systèmes, réussit à mettre en perspective les problématiques fondamentales de la recherche. Grâce à la clarté légendaire de son style et à la limpidité conceptuelle de ses analyses, l'œuvre reste un instrument classique d'initiation et d'étude. Ce quatrième et dernier volume, publié d'abord dans sa version anglaise en 1950 aux États-Unis, nous conduit de la mort de Hegel jusqu'à la période la plus faste de la science moderne : celle qui voit naître les géométries non euclidiennes et la théorie de la relativité. Ainsi, l'ouvrage s'ouvre par un examen du statut et de l'évolution des mathématiques et de la physique. Mais c'est le déploiement proprement scientifique de la biologie qui va ensuite retenir l'attention pour déboucher sur la tentative de fonder la science de l'histoire dans l'horizon même de l'historicisme contemporain.
  • Dimensions : 145x235x34
  • ISBN : 9782204051552
  • Poids : 635 grammes

Avec la collaboration de : Isabelle Thomas-Fogiel, Jean Carro, Joël Gaubert, Massimo Ferrari, Pierre Osmo

DANS LA CATÉGORIE PHILOSOPHIE CONTEMPORAINE (XX-XXIE)

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR