Théologie de l'histoire

de Henri-Irénée Marrou

Collection Bibliothèque du Cerf

192 pages - sept. 2006

22,00€

L'histoire a-t-elle un sens ? À cette question, que l'homme de nos temps troublés ne peut guère éviter de poser, l'historien de métier sait ne pas pouvoir répondre : toute son expérience conteste la validité de ces philosophies qui, usurpant le rôle d'un dieu, prétendent totaliser le devenir de l'humanité et en donner raison. Le chrétien s'interroge alors sur le contenu de sa foi : si l'histoire, telle qu'il nous est donné de la connaître, nous apparaît dans une telle confusion, et lestée d'une si redoutable ambiguïté, c'est peut-être qu'elle n'est pas intelligible pour qui se place au niveau de l'horizon terrestre ; si l'homme est cette créature faite pour Dieu, sa véritable histoire est celle où se joue cette destinée ultime, celle de l'humanité en marche vers son accomplissement eschatologique. De cette histoire, nous vivons la dernière phase, celle du « temps de l'Église », qui voit le recrutement du peuple des saints, l'édification de la Cité de Dieu, la croissance du Corps du Christ. Ce progrès, le seul véritable progrès, dont celui des modernes n'est qu'une transposition parfois caricaturale, s'accomplit au sein d'une lutte avec les puissances adverses : le temps, vécu, de l'histoire est marqué d'une ambivalence radicale ; il ne nous est pas donné de déchiffrer dans le détail ce mystère de l'histoire. Il paraît alors possible de dégager les principes d'une spiritualité de l'homme chrétien embarqué dans l'histoire. Repoussant le quiétisme d'un eschatologisme radical, l'auteur montre comment, en observant les lois de la condition humaine et les exigences de la technique, peut être attendu mais aussi « hât頻 l'avènement du Jour du Seigneur, ainsi que nous le prescrit la deuxième épître de Pierre (3, 12). (Édition du Seuil pour l'édition de 1968)

--

Does history mean anything? To that question man invariably asks in troubled times, professional historians know they cannot reply: all their experience contests the validity of those philosophies that, attempting to step into the role of God, claim to totalise the becoming of humanity and give reasons to account for it. The Christian then examines what faith consists of. If history, as it is presented to us, appears to be confused and alarmingly ambiguous, it is perhaps because it is unintelligible for those who observe from an earthly viewpoint. If man is really that creature made for God, his true history must include his ultimate destiny - that of humanity moving toward its eschatological accomplishment. We are living the last phase of that history, the “Time of the Church” that sees the selection of the people of the saints, the edification of the City of God, the growth of the Body of Christ. This progress, the only true progress, is accomplished within a struggle against enemy powers. Historical time is marked by radical ambivalence; ours is not to understand the enigma of history. It seems possible to identify the principles of Christian spirituality within that history. Rejecting the Quietism of radical eschatology, the author shows how, by observing the laws of the human condition and the demands of technique, we can await but also “hasten” the advent of the Day of the Lord, as it is foretold in Peter’s Second Epistle, (3, 12). (Édition du Seuil pour l'édition de 1968)
  • Dimensions : 140x205x12
  • ISBN : 9782204080781
  • Poids : 260 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR