Azur, azur, seconde terre...

JE COMMANDE

Attention, plus que quelques exemplaires disponibles

Azur, azur, seconde terre...

de Chantal Crespel-Houlon

Collection Cerf Littérature

176 pages - janv. 2009

21,00€

Le présent ouvrage, centré principalement sur la poésie de Marina Tsvétaeva, est à la fois le récit d'une vie au cœur des turbulences et l'analyse d'une œuvre majeure de la littérature russe du XXe siècle. Turbulences de l'histoire et turbulences d'une âme. « Se jeter la tête la première dans l'ouragan est devenu pour elle une nécessit頻, a pu constater son mari ; elle-même prit très vite conscience que son salut était dans l'écriture : « Au milieu des gémissements funèbres, Mon devoir m'ordonne de chanter. » L'auteur, qu'Ilya Ehrenbourg qualifiait de « païenne russe », refusant toute idéologie, tout conformisme, témoigne pourtant dans sa poésie d'un rapport au sacré. La fréquence des allusions à Dieu ne manque pas d'étonner chez quelqu'un pour qui le refus et la révolte sont une constante : pour le poète, rival de Dieu, la poésie est à la fois entreprise sacrilège et seul salut. Comment Marina Tsvétaeva a-t-elle pu concilier ce désir d'être un penseur libre avec ce besoin de se référer sans cesse aux Écritures et à Dieu lui-même ? Cette tension constante entre la contemplation et le scandale constitue le fond de toute sa pensée. Tsvétaeva est consciente d'avoir reçu ce don du souffle de Dieu accordé au poète : « Saisir à travers toute la masse humaine / Ton souffle vivifiant - / L'âme animée par ton souffle, / Comme ma cape, par le vent. » Cette étude tente d'approfondir la compréhension des références mystiques dans un contexte d'incroyance. L'on est en présence d'une véritable aventure spirituelle, d'une histoire de la quête du ciel, même si elle ne prend pas forcément une forme classique. Assoiffée d'absolu, Marina Tsvétaeva vit dans l'attente continuelle d'une rencontre.

--

The present work, based principally on the poetry of Marina Tsvétaeva, is both the story of a life in times of unrest and an analysis of a major work of 20th century Russian literature. In other words, historical unrest and personal unrest. ‘Plunging headlong into the hurricane became a necessity for her’, her husband observed; she herself realised very early on that her salvation lay in writing: ‘In the midst of funereal laments, My conscience instructs me to sing.’ The author, whom Ilya Ehrenbourg described as a ‘Russian pagan’, rejecting all forms of ideology and conformism, nevertheless displays in her poetry an affinity with the sacred. The frequent allusions to God by one for whom refusal and rebellion are an abiding feature never cease to astonish: for the poet, God’s rival, poetry is both sacrilegious enterprise and unique salvation. How was Marina Tsvétaeva able to reconcile this desire to be a free thinker with her endless need to refer to the Scriptures and God Himself? This constant tension between contemplation and scandal forms the basis of her entire philosophy. Tsvétaeva is aware of having received this gift of Divine inspiration accorded to the poet: ‘To seize through the mass of humanity / Your invigorating breath - / The soul sustained by Your breath, / Like my cape, by the wind.’ This study attempts to understand more fully these mystic references in a context of non-belief. We are in the presence of a veritable spiritual adventure, a story of heavenly quest, even if it is not necessarily classic in structure. Thirsting after the absolute, Marina Tsvétaeva lives constantly in the expectation of an encounter.
  • Dimensions : 135x215x14
  • ISBN : 9782204087865
  • Poids : 230 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR