L'amplitude et la reconnaissance

JE COMMANDE

Attention, plus que quelques exemplaires disponibles

L'amplitude et la reconnaissance

Collection Géopolitique

224 pages - sept. 2014

30,00€

Depuis ses travaux sur les passions du pouvoir, de l'avoir et du valoir dans Histoire et Vérité, jusqu'à son Parcours de la reconnaissance, Paul Ricœur, dont nous venons de fêter le centenaire, n'a cessé de travailler la question de la reconnaissance, sous ses divers aspects. La confiance dans les capacités humaines de reconnaissance est inséparable du soupçon de méconnaissance, qui l'accompagne comme son ombre. Mais la reconnaissance n'est pas seulement une question d'intersubjectivité intime ou interpersonnelle, elle a aussi une dimension structurelle, et elle traverse nos modes d'institution. L'axe de ce volume est d'explorer librement, à partir et après Ricœur, l'amplitude de la reconnaissance selon ses différentes dimensions.
Une première partie vise à penser ces structures de reconnaissance dont Ricœur avait amorcé la réflexion. Comment faire place aux attachements dans un monde dominé par l'émancipation et insensible à l'humiliation ? Comment penser l'expérience de la reconnaissance comme temporalité du surgissement, et ses conditions à la fois intimes et communes ? Comment penser la conversion de la lutte en bienveillance et la dialectique de la justice et de la charité au travers du rapport homme-femme ici considéré comme exemplaire de la question ?
Une seconde partie, originale, déploie la manière dont les formes de la reconnaissance comportent une dimension cérémonielle dans la liturgie, mais aussi dans la justice. C'est une idée centrale des travaux de Marcel Hénaff que le don cérémoniel, à ne pas confondre avec d'autres formes de dons, permet de surmonter l'altérité radicale entre les groupes, mais suppose une relation paradoxale, à la fois libre et exigible. On peut ainsi montrer l'importance de la demande de reconnaissance qui s'effectue lors des procès : reconnaissance des victimes, des minorités, des accusés. De même l'univers biblique et la liturgie offrent des lieux d'expression et d'éducation pour la formation éthique des sujets à la reconnaissance.
La troisième et dernière partie de ce volume porte sur la reconnaissance dans les sphères économiques et sociales, et montre l'ampleur et la profondeur éthique de ces questions de reconnaissance à l'œuvre dans nos sociétés : en pointant les pathologies sociales issues du modèle économique actuel, en examinant le régime de prise en charge des patients dans les institutions hospitalières, en rappelant l'importance de la transcendance, ou celle de l'apprentissage auprès des personnes en grande précarité.
Les contributions de cet ouvrage éclairent une réalité à la fois essentielle et ambigüe tant pour l'éthique théologique que pour la philosophie politique, morale et sociale.
  • Dimensions :
  • ISBN : 9782204102858
  • Poids : 0 grammes

Avec la collaboration de : Alain Thomasset, Guilhem Causse, Nicola Stricker, Olivier Abel

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR