Une politique de la fragilité

de Fred Poché

Collection La Nuit surveillée

272 pages - févr. 2004

29,00€

Où trouver des ressources fécondes pour continuer à lutter contre l’injustice et l’oppression après la fin des philosophies de l’histoire ? Dans quel sens mener le combat pour la dignité de la personne à l’heure des grandes incertitudes idéologiques ? Que convient-il de valoriser pour avancer vers une société réellement démocratique qui laisse pleinement sa place au plus grand nombre, avec une attention particulière aux plus défavorisés ? Faut-il prolonger ou rompre le geste conceptuel de la pensée occidentale ? Certains philosophes contemporains opèrent une rupture avec la tradition métaphysique qui s’interrogeait sur l’être, ainsi qu’avec les modernes centrés sur la conscience, afin de repartir du langage, du paradigme communicationnel. Le présent ouvrage s’ouvre avec la valorisation de ce détour langagier de la philosophie. Cependant, même lorsqu’il se trouve radicalisé sous la forme d’une « dialogique transcendantale », ce courant de pensée semble continuer un geste théorique qui le rattache au libéralisme politique. Or, il s’agit ici, de se séparer radicalement de cette tradition philosophique. L’auteur s’efforce ainsi de penser l’aventure démocratie en maintenant comme référence première la concrétude existentielle du sujet avec son arrimage contextuel. Une « anthropologie de contextualité », réhabilitant l’« espace » et le « social-historique », se dessine, laissant la place à une certaine forme d’« hétéronomie subversive ». La réflexion éthique développée dans ce livre prépare la voie à une pensée du politique qui s’efforce de réfléchir non plus « pour », mais « à partir de » et « avec » les oubliés de la mondialisation néo-libérale. Se déploient alors les prémisses d’une « politique de la fragilité ».

--

After the closing of the great philosophies of history, where can we find the vast resources to continue the struggle against injustice and oppression? How should we fight for human dignity at a time of great ideological uncertainty? Which values will lead us toward a truly democratic society that gives a place to the greatest number, according special attention to the deprived? Should we prolong or end the conceptual gestures of Western thinking? Some contemporary philosophers have broken off from the metaphysical tradition that poses questions about being - and with the more modern ones that focus on consciousness - in order to start anew from language, from the communicational paradigm. This book begins by arguing in favour of philosophy’s languagist detour. But even when it appears in the radical form of a ‘transcendental dialogue’, this school of thought seems to pursue a theoretical gesture that links it to political liberalism. But the purpose here is to break away from this philosophical tradition. So the author is determined to think the adventure of democracy, while maintaining as chief reference the existential concreteness of the subject with its contextual anchor. An ‘anthropology of contextuality’ rehabilitates the ‘space’, and the ‘historical-social’ appears, leaving room for a certain form of ‘subversive heteronomy’. The ethical reflection developed in this book prepares the way for a manner of thinking politics that no longer favours ‘for’, but ‘starting out from’ and ‘with’: those precepts that neo-liberal globalisation has forgotten. The basis of the ‘politics of fragility’are laid.
  • Dimensions : 135x215x17
  • ISBN : 9782204073363
  • Poids : 352 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR