de Bernard Salignon

Collection La Nuit surveillée

176 pages - oct. 2008

20,00€

Où chercher ce qui encore peut ouvrir l'homme à son existence ? Où trouver des lieux qui libèrent dans l'espace des instants qui échappent au prescriptif, au dispositif, au fonctionnalisme ? La cité, aujourd'hui soumise à une pensée unique et totalitaire, ne laisse plus aucun intervalle où le sens puisse se ressourcer et se décider esthétiquement et éthiquement. La saturation des espaces démontrée par la ville moderne signe l'emprise de la pulsion de mort et du monde du narcissisme où rien ne fait appel vers l'autre. La ville actuelle, dans ses prolongements multiples (périphéries, banlieues, centres commerciaux, villes nouvelles) annonce la mort de la cité. Être ensemble dans l'espace public – rues, places, allées, parcs et jardins – consistait autrefois pour l'architecte à promouvoir des espaces de rencontres et des moments de quiétude, dans un rythme en rupture. L'ensemble était accueilli par des formes esthétiques qui articulaient le passé au présent, le public au privé, le proche au lointain, le dedans au dehors. Aujourd'hui, le futur n'a rien à nous dire et l'histoire, malheureusement, rien à nous apprendre. Il nous reste encore à soutenir ce qui fonde et articule les liens de l'homme à la communauté d'un côté et à sa facticité de l'autre. Tout être parlant cherche dans le temps de sa vie des lieux où le désir et l'inconnu nouent le hasard à l'existence.

--

Where can we seek something still capable of opening man to his existence? Where can we find places where free moments escape all prescription, dispositive, and functionalism? The city, today dominated by unique and totalitarian thought, no longer offers any intervals where the senses can be restored, readied for aesthetic and ethical decision. The saturation of space in the modern town signifies the triumph of a death drive, a world of narcissism where nothing calls out to the other. Today’s town, with its multiple extensions (ring roads, suburbs, shopping malls, new towns) heralds the death of the city. Being together in public spaces – streets, squares, alleys, parks and gardens – once moved the architect to promote meeting places and moments of calm, in a broken rhythm. The ensemble was housed in aesthetic forms which linked past and present, public and private, the near and the distant, interior and exterior. Today, the future has nothing to say and history, sadly, has nothing to teach us. It remains for us to uphold those things which found and maintain the bonds between man and the community on the one hand, and between man and his facticity on the other. All beings gifted with speech seek, in the time of their lives, places where desire and the unknown link chance and existence.
  • Dimensions : 135x215x12
  • ISBN : 9782204086172
  • Poids : 240 grammes

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR