Philippe Muray

Collection Les Cahiers d'Histoire de la Philos

720 pages - nov. 2011

48,00€

Il peut sembler surprenant que les « Cahiers », dont chaque titre renvoie à l'éprouvée et officielle assurance de la pérennité littéraire et philosophique, offrent l'un de leurs volumes à une figure qui n'est pas encore consacrée par l'un, quelconque, des dictionnaires en vigueur. Consacrer cependant ainsi un tel travail à l'œuvre d'un homme disparu précocement il y a cinq ans, c'est prendre de l'avance sans prendre le moindre risque. Nous faisons œuvre de pionniers. Philippe Muray était, il y a peu, soit haï soit aimé, avec un même succès d'estime, mais il demeurait assez peu connu. Si a beaucoup diminué la solitude à admirer Muray, il reste de nombreux stéréotypes à balayer, et d'autres encore qui naissent du succès même dont s'accroît imperturbablement la renommée de l'auteur. Mieux : le nom de Muray s'est répandu, les fièvres doxiques s'emparent de son génie, c'est pour cela que la pensée doit précisément commencer son travail. Car demeure qu'aujourd'hui pas plus qu'hier la parole de Philippe Muray n'est goûtée dans l'ampleur de sa signification et la diversité de ses registres. Il est souvent aimé pour des raisons qui sont de paille et qui occulent les profondes dimensions de ses pages. « Un brillant faiseur, sans doute », « un moment de style », « un humoriste de luxe », se dit la majorité : tandis que le panurgisme de ce genre de mutins ennuie l'œuvre même de celui qui les a toujours déjà dénoncés, le moment est venu de poser la première pierre de méditative vigilance qui accepte Muray comme objet de pensée. Fort des différences de tonalité portées par ses quarante contributeurs, qui sont autant de sensibilités chez qui Muray résonne sous diverses formes, fort de plusieurs textes issus du « Journal » inédit de Muray lui-même, cet ouvrage entend souligner combien son éponyme est non seulement un grand écrivain, mais constitue également pour la pensée un interlocuteur pérenne.

--

Some, people may be surprised to see the ‘Cahiers’, whose titles are all tried and tested works whose literary and philosophical perpetuity is assured, devote a volume to a figure who has not yet been consecrated by one of the official dictionaries. Yet by devoting a book to the work of this man, who died all too young five years ago, we are simply gaining time without taking the slightest risk, as pioneers of our trade. A short time ago, Philippe Muray was a man loved or hated, with the same fervour, yet his name remained little known by the public. Admirers of Muray may feel less misunderstood today, but there are still many stereotypes to be swept away, while others are formed by the man’s growing success. Even better: Muray’s fame is spreading; the powers that be have caught on to his genius, which is why it is necessary to start thinking. For today, as yesterday, Philippe Muray’s writing is still not appreciated in its full signification or in the diversity of its registers. He is often admired for superficial reasons that veil the profundity of his works. ‘A brilliant pen, no doubt about it’; ‘a rare style’; ‘ a humorist with class’, say the majority: so displaying that very passivity he has often denounced. The time has come to lay the first stone of a construction of meditative vigilance, which accepts Muray as the object of its thought. Rich in the variety of forty contributors, who have been sensitive to Muray’s writings in different ways, and several texts from the unpublished ‘Journal’ of Muray himself, this book aims to prove what a great writer Murray is, and to provide a perennial interlocutor for thinkers.
  • Dimensions : 135x195x32
  • ISBN : 9782204095365
  • Poids : 790 grammes

Avec la collaboration de : Alain Besançon, Alexandre de Vitry, Arnaud Guyot-Jeannin, Aude de Kerros, Benoît Duteurtre, Bernard Quiriny, Bruno Maillé, Chantal Delsol, Cyril de Pins, Éric Zemmour, Erwan Saliot, Fabrice Luchini, François Taillandier, François-Xavier Ajavon, Frédéric Morgan, Guillaume de Tanoüarn, Henri Beausoleil, Henri de Monvallier, Henri Quantin, Jacques de Guillebon, Jacques Dewitte, Jean Clair, Jean Renaud, Jean-Baptiste Amadieu, Jérôme Besnard, Jérôme Couillerot, Julie Faure, Lakis Proguidis, Marielle Conforti, Maxence Caron, Mehdi Clément, Michel Desgranges, Paul-Étienne Chavelet, Paul-Marie Coûteaux, Philippe Berthier, Philippe Raynaud, Pierre Chalmin, Pierre-André Taguieff, Tancrède Josseran, Yves-Édouard Le Bos

DANS LA CATÉGORIE PHILOSOPHIE CONTEMPORAINE (XX-XXIE)