Homo Viator

de Marie Monnet

Collection Cerf Patrimoines

224 pages - mai 2016

25,00€

« Un lieu commun récurrent consiste à présenter la mobilité comme un phénomène caractéristique des temps modernes. Or, cette étude démontre que la réalité de l’être humain, c’est la mobilité : il vient de quelque part, est momentanément fi xé en un endroit, avant de repartir ailleurs. Le temps pour passer d’une étape à l’autre varie beaucoup en fonction de nombreux paramètres propres à l’homme lui-même ou liés à son environnement, mais ces étapes existent toujours. Il n’y a pas, par conséquent, la mondialisation, comme on l’entend
dire souvent, mais des mondialisations.
De manière à éviter la dispersion, la compilation, l’étude porte sur les mouvements de la Renaissance, la réflexion juridique qu’ils ont suscitée, puis sur la nouvelle mondialisation, tout particulièrement avec
l’institutionnalisation de l’Union européenne.
Le point de départ est l’Ecole de Salamanque, avec les travaux de Francisco de Vitoria et leur réception par Locke et Grotius d’abord, puis finalement par le courant internationaliste avant la seconde guerre
mondiale. […]
Ce beau livre n’apporte pas la réponse, mais offre une réflexion lumineuse qui ouvre des perspectives sur le temps long, très intéressantes, tant elles stimulent l’analyse en ouvrant un débat constructif. À l’heure de la « crise des réfugiés », comment penser la mobilité humaine ? »
DANIELLE ANEX-CABANIS

Marie Monnet est docteur en droit, philosophe et théologienne. Elle est la directrice exécutive de l’Université Domuni, responsable des études et de la recherche (www.domuni.eu).
  • Dimensions : 15 x 23
  • ISBN : 9782204109628
  • Poids : 403 grammes

DANS LA CATÉGORIE THÈMES CONTEMPORAINS