L'Augustin de François de Sales

L'Augustin de François de Sales

Collection Cerf Patrimoines

328 pages - oct. 2021 - À paraître

28,00€

L’Augustin de Blaise Pascal est connu, celui de François de Sales, dans lequel Henri Bremond voyait le parangon de « l’humanisme dévot », nettement moins. Pourtant, l’oeuvre salésienne abonde en références augustiniennes. C’est en citant fréquemment l’évêque d’Hippone que celui de Genève conforte, en effet, les intuitions théologiques, morales et spirituelles des différents publics auxquels il s’adresse sans oublier de trouver, chez Augustin toujours, de nécessaires contrepoids doctrinaux qui permettent aux uns et aux autres d’atteindre ce que Sainte-Beuve appellera l’« entre-deux » de la foi chrétienne. Dans un style qui s’éloigne délibérément des spéculations de la scolastique fustigée par Luther, le Docteur de l’Amour renoue, un demi-siècle après le Concile de Trente, avec la parole contrastée du Docteur de la grâce à la suite d’Érasme, de Thérèse d’Avila ou encore de Montaigne et de Juste Lipse, annonçant, sous certains aspects, l’oeuvre d’un La Rochefoucauld. À travers ses sermons, ses nombreuses lettres, ses premiers écrits de controverse aujourd’hui oubliés et ses célèbres traités de dévotion, François de Sales puise ainsi dans la plus antique tradition la matière et la forme d’une conversation plurielle avec ses contemporains, au soir de la Renaissance, avant que n’éclate la querelle entre Bossuet et Fénelon, qui se disputeront son héritage.

Thomas Gueydier est directeur des études au Séminaire Saint-Yves, où il enseigne la théologie. Il dirige aussi l’Institut de Formation Théologique du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo et intervient à l’Institut Catholique de Rennes.
  • Dimensions : 152 x 229
  • ISBN : 9782204146272
  • Poids : 0 grammes

DANS LA CATÉGORIE