Pierre-André Liégé (1921-1979)

de Gérard Reynal

Collection Cerf Histoire

496 pages - oct. 2010

33,00€

« Le Père Liégé écoutait avec beaucoup de courtoisie. Ses yeux brillaient avec une certaine malice sous les cheveux roux, derrière les lunettes de l'intellectuel. Il ne refusait, dans les discussions passionnées de cette époque, aucune hypothèse. Il y avait toujours un moment où nous butions sur la solidité, chez lui, de la foi en la transcendance, en la Parole et en l'Église. Nous avions l'impression d'une solidité doctrinale qui, jointe à un grand savoir, à l'amitié humaine et au sens de la liberté de la recherche, composait un mélange très séduisant. » Ainsi s'exprimait Georges Hourdin. Le professeur Gérard Reynal s'attache à faire découvrir la personnalité remarquable que fut le Père Liégé : ce dominicain fut formé aux facultés théologiques du Saulchoir, à l'école des Pères Chenu et Congar qui furent ses maîtres. C'est en 1946, dès la fin de la guerre, qu'à son tour il commença son enseignement théologique. Mais comment est-il devenu ce penseur dont la théologie originale marquera des générations ? Pour tenter de le comprendre, il faut le suivre dans ses réactions et réflexions face aux événements. Cela va du « renouveau » d'après-guerre jusqu'au concile Vatican II et à sa postérité, en passant par la création de la revue « Parole et Mission » et la fondation de l'ISPC à l'Institut catholique de Paris. En effet, le Père Liégé s'est très vite engagé dans des débats qui marquent le surgissement d'une nouvelle manière de comprendre l'Église, son rapport au monde et son souci missionnaire. Dans le même temps, son expérience éducative auprès des jeunes « Routiers » a confirmé sa vocation apostolique et fait surgir une personnalité hors du commun qui fera preuve de clairvoyance autant que de courage dans ses engagements — par exemple face aux « événements » d'Algérie. Sa réflexion au sein de l'équipe de « Parole et Mission », animée par Antonin-Marcel Henry, o.p., puis son enseignement à l'Institut supérieur catéchétique fondé avec François Coudreau, p.s.s., confirmeront et préciseront la vocation théologique de P.-A. Liégé qui commence à élaborer les principes de base de ce qui deviendra sa théologie pastorale. À travers l'histoire passionnante de ce religieux, c'est une belle et riche page de l'histoire de l'Église au XXe siècle que Gérard Reynal fait revivre.

--

“Father Liégé was a very polite listener. Under that red hair, his eyes shone with a certain glee behind a pair of intellectual’s spectacles. In the fervent discussions of those times, he never refused to discuss a hypothesis. With him, there always came a point at which you encountered a firmness, faith in transcendence, in the Word and in the Church. We had the impression it was firmness in the doctrine which, added to his great knowledge, human friendship and sense of freedom of thought, produced a very attractive blend.” These are Georges Hourdin’s words. Professor Gérard Reynal unveils the remarkable personality of the man who was Father Liégé: a Dominican educated in the faculty of theology at Saulchoir at the school of Fathers Chenu and Congar, who were his masters. It was in 1946, when the war was over, that he began to teach theology. But how did he become the thinker whose original theology was to leave its mark on generations? To answer that question, we must follow him in his reflections and reactions to events: from the post-war “revival” to the Vatican II Council and its posterity, taking in the creation of the “Parole et Mission” review and the foundation of the ISPC in the Institut catholique de Paris. Very soon, Father Liégé became involved in debates that heralded a new understanding of the Church, its relation to the world and its missionary vocation. At the same time, his experience educating the young “Scouts-Routiers” confirmed his apostolic vocation and brought out an exceptional personality that showed clairvoyance and courage in his commitments — for example, in reaction to the “events” in Algeria. His reflection in the “Parole et Mission” team, led by Antonin-Marcel Henry, o.p.; then his teaching at the Institut supérieur catéchétique, co-founded with François Coudreau, p.s.s.; confirmed and developed the theological vocation of P.-A. Liégé, who began to establish the basic principles of what was to become his pastoral theology. Through the fascinating story of this cleric, Gérard Reynal revives a rich and beautiful chapter in the history of the 20th century Church.
  • Dimensions : 145x235x24
  • ISBN : 9782204079143
  • Poids : 650 grammes

Avec la collaboration de : Paul Poupard

DANS LA CATÉGORIE HISTOIRE RELIGIEUSE EN FRANCE