Sans feu ni lieu

de Lena Jedwab Rozenberg

Collection Histoires - Judaïsmes - Toledot

256 pages - déc. 2012

24,00€

En juin 1941, Lena Jedwab, seize ans, quitte Bialystok pour un camp d’été en Russie, au moment même où l’Allemagne envahit l’Union soviétique. Retenue par la guerre dans un orphelinat au fin fond de l’Oural, elle est tourmentée par le destin de sa famille et par son avenir incertain. Consciente de sa chance d’être en vie, logée et nourrie dans une école, mais toujours révoltée par la guerre, Lena, dans la confusion de l’adolescence, tient un journal intime. Celui-ci témoigne de sa solitude, de sa douleur, de sa peur, mais surtout de son désir d’amour et de reconnaissance dans le monde qui est le sien. Elle y dépeint les conditions de vie des enfants de l’orphelinat ainsi que celles des paysans parmi lesquels elle vit et suit les progrès de la guerre, du point de voie du front russe. Écrit en yiddish, non seulement parce que c’est sa langue maternelle, mais aussi afin de réaffirmer son identité juive, son journal porte la marque d’un talent littéraire rare, plein de subtilité et de sensibilité, et nous offre un touchant témoignage d’un des moments les plus sombres de l’histoire.

--

In June 1941, Lena Jedwab, aged sixteen, left Bialystok for a summer camp in Russia at the very moment Germany chose to invade the Soviet Union. As a result of the war, she was confined to an orphanage in the heart of the Urals, where she was tormented by thoughts of what might be happening to her family back home and her own uncertain future. Aware of the fact that she was lucky to be alive, housed and fed in a school, she was still appalled by the war. In her teenage confusion, Lena decided to keep a diary. It bears witness to her loneliness, pain and fears, but most of all her desire for love and recognition in this world she found herself in. She describes the living conditions of the orphanage children as well as that of the country folk among whom she dwelt, and charts the progress of the war from the viewpoint of the Russian Front. This diary, originally written in Yiddish - the author’s native language as well as an affirmation of her Jewish identity - shows a rare literary talent, full of subtlety and sensitivity, and provides a moving personal account of one of history’s darkest moments.
  • Dimensions : 135x215x13
  • ISBN : 9782204097499
  • Poids : 320 grammes

Avec la collaboration de : Evelyne Grumberg, Rachel Ertel, Yitskhok Niborski

DANS LA CATÉGORIE JUDAÏSME