Faire mémoire

de Paul-Samuel Auszenkier

Collection L'Histoire à vif

144 pages - nov. 2009

15,00€

Pour Paul-Samuel Auszenkier, aujourd'hui âgé de quatre-vingt-cinq ans, « faire mémoire » n'est pas raconter sa vie, mais dire le sens qu'il y a discerné, et rendre grâce pour les rencontres qui l'ont construit. C'est aussi une quête de vérité pour sortir, aux yeux des autres, de la dualité de juif et de chrétien : baptisé à dix-sept ans, en pleine guerre mondiale, il n'aura de cesse d'interroger sa véritable identité, souvent douloureuse ou impossible à dire. Son histoire personnelle est profondément marquée par les événements de son temps, dont il est à la fois témoin et acteur. Arrivé de Pologne à Paris en 1934, il vit l'éclatement progressif de sa famille : des sœurs en Palestine, son frère prisonnier, une autre sœur déportée à Auschwitz, pendant que lui-même gagne la zone libre avant d'être emprisonné plusieurs mois en Espagne. Il s'engage dans la 2e division blindée avec laquelle il effectue le débarquement d'août 1944 et la libération de Paris. Il participe à la traque des nazis avec les services secrets américains ; vit dix ans à Paris où il rencontre de nombreuses personnalités ; part rejoindre sa mère et ses sœurs dans le tout jeune État d'Israël ; revient en France quelques années plus tard, marié et père de famille. Son témoignage porte ensuite sur l'évolution des relations judéo-chrétiennes au sein de l'Église catholique, et sur la vocation qu'il découvre, grâce à son amitié avec Mgr Lustiger, à contribuer en tant que laïc à une meilleure connaissance et reconnaissance mutuelle entre juifs et chrétiens. Au-delà du récit d'un parcours personnel, ce livre intéressera tous ceux, croyants ou non, qui s'interrogent sur le rôle de la mémoire et de la transmission pour que, de génération en génération, chacun puisse découvrir ses racines et se construire en référence à ceux qui l'ont précédé.

--

For Paul-Samuel Auszenkier, who is now 85, keeping a place for memory doesn’t mean telling his life story; rather communicating the meaning he has discerned and giving thanks for the meetings that constructed the person he is today. But his is also a quest for truth, in order to resolve the duality of being both Jewish and Christian, at least in the eyes of others. Baptised at the age of seventeen, during WW1, he has constantly questioned his own identity, often a painful task and an inexpressible one. His personal history is deeply marked by the events of his lifetime, of which he was both witness and actor. When he arrived in Paris from Poland in 1934, he saw the progressive breaking up of his family: sisters in Palestine, a brother taken prisoner, another sister deported to Auschwitz; he himself managed to reach Free France before being imprisoned for several months in Spain. He joined the 2nd armoured division, and with them he took part in D-day in August 1944 and the Liberation of Paris. He participated in the hunt for Nazis with the American secret services, lived for ten years in Paris where he met many famous people, went to join his mother and sisters in the young State of Israel ; came back to France a few years later, married and had children. His testimony then moves on to Judeo-Christian relations in the Catholic Church, and the vocation he discovered thanks to his friendship with Mgr Lustiger: to contribute, as a non-cleric, to a better knowledge and mutual recognition between Jews and Christians. Beyond the narration of a personal path, this book will be of interest to all those, believers or not, who question the role of memory in transmission so that, from generation to generation, each one of us can discover their roots and construct their own lives in reference to those who went before.
  • Dimensions : 135x210x10
  • ISBN : 9782204090629
  • Poids : 220 grammes

Avec la collaboration de : Cécile Rastoin, Christine Rater-Garcette

DANS LA CATÉGORIE