Écrits philosophiques

de Giulio Preti

Collection Passages

208 pages - sept. 2002

41,00€

L' « illuminismo » est resté en Italie une tradition philosophique et civile exemplairement vivante. La philosophie italienne a développé une synthèse originale entre, d'un côté, une théorie de la connaissance néotranscendantaliste (postkantienne) ou phénoménologique (husserlienne), et, d'un autre côté, un positivisme logique hérité du Cercle de Vienne. L'épistémologie italienne a aussi réussi à analyser l'une des antinomies majeures de toute l'épistémologie moderne, à savoir celle qui oppose dialectiquement la vérité objective des sciences à la valeur historique de la connaissance. La figure majeure de ce développement a été Giulio Preti. Né à Pavie en 1911 et mort brusquement à Djerba en 1972, professeur de philosophie, résistant, puis professeur à l'université de Florence de 1954 à 1972, Giulio Preti est une figure particulièrement riche de savant, de philosophe, d'érudit, d'un homme d'une haute autorité morale. Pour lui, le rationalisme est cette grande tradition humaniste issue des Lumières pour laquelle la connaissance scientifique représente une valeur culturelle, éthique et démocratique supérieure. Chez Preti, on trouve une analyse précise et soignée des concepts logiques de syntaxe et de sémantique élaborés progressivement par la tradition conduisant de Bolzano à Russell. Un autre très grand intérêt de sa philosophie de la connaissance est l'attention extrême qu'il a portée à la nature du sens commun et du langage naturel et à la tradition pragmatiste de Peirce, Lewis et Dewey. À partir de la trinité syntaxe – sémantique – pragmatique, Giulio Preti réinterprète la problématique transcendantale kantienne–husserlienne de la construction des objets et de la constitution d'objectivité.
  • Dimensions : 145x235x13
  • ISBN : 9782204069830
  • Poids : 325 grammes

Avec la collaboration de : Jean Petitot, Luca M. Scarantino, Marilène Raïola, Thierry Loisel

DANS LA CATÉGORIE PHILOSOPHIE MODERNE (XVIE-XIXE S.)