La Théologie. Une anthologie, tome III

Collection Initiations générales

576 pages - déc. 2010

48,00€

Une religion plus individualisée, une forte affirmation des laïcs, un effort exigeant pour réformer l'Église, voire la société : c'est tout cela qui émerge au XVIe siècle, en entrouvrant parfois le chemin au subjectivisme radical de la modernité. Ces changements sont préparés par la Renaissance, son retour aux sources classiques, philosophiques et bibliques, l'invention de l'imprimerie et de nouvelles approches du monde, de la religion et de l'homme. Mais avec les Réformes du XVIe siècle, l'effort proprement théologique se fait plus intense, en affirmant avec force la transcendance et la grâce de Dieu, et en fondant de manière nouvelle le salut de l'homme et la liberté chrétienne. La foi personnelle est décisive, appuyant sa liberté sur une parole évangélique revenue au premier plan, même si la chrétienté sort divisée des conflits confessionnels. D'où les grands débats évoqués dans ce volume. La justification par la foi occupe une place centrale, tout comme l'exercice d'une foi renouvelée, y compris dans les formes particulières que celle-ci a prises chez les mystiques. Mais la vie en société et les problèmes sociaux sont aussi le lieu d'expression de ce christianisme renouvelé. Trois défis essentiels retiennent l'attention : la colonisation et l'essor des missions, la confrontation aux avancées de la science, en particulier de la cosmologie, et le problème de la tolérance, posé de manière nouvelle par les divisions de la chrétienté et l'évolution vers des blocs confessionnels souvent intolérants. Ce parcours ouvre aussi, du moins en filigrane, à la postérité spirituelle et intellectuelle des démarches théologiques apparues au temps de la Renaissance et des Réformes.

--

A religion more adapted to the individual, a strong presence of the lay community, an arduous effort to reform the Church, even society: all these things emerged in the 16th century, sometimes pointing the way to the radical subjectivism of modernity. With its return to classic philosophical and Biblical sources, the invention of printing and new ways of seeing the world, religion and man, the Renaissance laid the way for these changes. But with the 16th century Reforms, the specifically theological effort became more intense, strongly proclaiming the transcendence of God’s grace, establishing man’s salvation and Christian freedom in a new manner. Personal faith was pivotal; free will based on the Gospel which was brought into the forefront - even though Christianity was ultimately divided by confessional conflicts. Hence the great debates in this book. Justification by faith takes a central place, as does the practice of the renewed faith, even in its minority expressions such as mysticism. But life in society and social problems are also a place of renewed Christianity’s expression. Three essential challenges merit our attention: colonisation and the development of missions; confronting new scientific discoveries, especially in cosmology; and the question of tolerance, posed in a new way by the divisions within Christianity and the evolution towards often intolerant confessional groups. We can also perceive – at least in filigree - the spiritual and intellectual posterity of those theological changes that appeared at the time of the Renaissance and the Reforms.
  • Dimensions : 145x235x27
  • ISBN : 9782204076081
  • Poids : 740 grammes

Avec la collaboration de : Alain Tallon, André Godin, Annie Noblesse-Rocher, Bernard Lauret, Gottfried Hammann, Guy Bedouelle, Jean Seidengart, Jean-Pierre Massaut, Marc Lienhard, Marie-Élisabeth Henneau, Matthieu Arnold, Michel Weyer, Neal Blough, Nicole Lemaitre, Olivier Millet

DANS LA CATÉGORIE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR