L'homme en contexte

de Mark Hunyadi

Collection Humanités

256 pages - août 2012

22,00€

Alors que de notre naissance à notre mort, nous sommes immergés dans notre contexte, celui-ci reste le grand oublié des théories morales. Aux yeux de la philosophie, le contexte a toujours été inessentiel : il a même toujours été ce dont les grands principes devaient être épurés, s'ils devaient prétendre à une quelconque validité. Or, la contextualité est notre première condition. Si donc, pour établir une théorie morale, nous ne voulons pas partir de principes abstraits mais de l'expérience des acteurs, c'est de cette contextualité qu'il faut commencer. Ainsi, on voit que l'oubli du contexte par la théorie morale apporte simultanément l'oubli de l'« expérience morale », telle qu'elle est vécue par les acteurs eux-mêmes. Car le contexte est la première source de leur expérience morale, pour laquelle il constitue d'abord un pôle de confiance. Mais les acteurs peuvent aussi critiquer le contexte. L'originalité du contextualisme défendu par Mark Hunyadi est de montrer que les acteurs trouvent dans leur contexte même toutes les ressources pour le critiquer, en totalité ou en partie. Les critères de la critique sont toujours déjà là. « Le contexte donne tout, y compris la puissance de le critiquer. » Voilà une leçon difficile à entendre pour des oreilles érodées par 2500 ans de platonico-kantisme, c'est-à-dire d'épuration éthique voulant se préserver de toute contamination contextuelle. Telle est pourtant la leçon, aux conséquences de vaste portée, de « L'Homme en contexte ».

--

From the cradle to the grave we are immersed in our context, yet context has been forgotten by moral theories. Yet contextuality is our prime condition: we necessarily inhabit matter that shapes our relation with the world, others and ourselves. So is it reasonable to place this original contextuality ‘off course’ as philosophy has done until now? Doesn’t contextuality oblige us, on the contrary, to take moral experience, as it is lived by those who have always been immersed in a context - as a starting point for reflection? Isn’t the fact of ignoring context, from Plato to Habernas, also fundamentally ignoring moral experience, as it is lived by the subjects themselves? This essay establishes the philosophical principles of morals that hold firmly to the subject’s point of view, from A to Z. It is an original and daring challenge, precisely because the great traditional moral theories are all established from the philosopher’s viewpoint, the philosopher who then has the job of making the moral viewpoint he has defined correspond to people’s behaviour. But there is an impassable gap between the two. As soon as moral theory is connected to the moral experience of subjects, to their context, it is profoundly modified. Mark Hunyadi explores this basic fact, so pregnant with meaning yet systematically obscured, showing how context gradually opens up to the subjects – revealing, at each stage, the powerful critical resources it holds. For subjects are not only immersed in their context: it is not simply a pole of confidence; it can also become an object placed at a distance, a correlation of their reflection and criticism. Context gives everything, including the power to criticize. So context can become a critical resource even for those who are immersed in it – there is a lesson that surprises us, worn down as we are by 2500 years of Plato-Kantism, i.e. of ethical purification seeking to preserve itself from all contamination by context.
  • Dimensions : 135x215x14
  • ISBN : 9782204097819
  • Poids : 290 grammes

DANS LA CATÉGORIE THÈMES FONDAMENTAUX

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR