Deux martyrs de l'Église indivise : saint Maxime le Confesseur et le pape saint Martin

de Jean-Miguel Garrigues

Collection Sagesses chrétiennes

176 pages - nov. 2011

16,00€

Redécouvert au XXe siècle par Hans Urs von Balthasar dans sa « Liturgie cosmique », saint Maxime le Confesseur est un des plus grands docteurs parmi les Pères de l'Église d'Orient. En étudiant son œuvre — laquelle constitue une synthèse de la théologie des Pères grecs d'une admirable profondeur — on oublie néanmoins trop souvent combien sa pensée fut liée à sa vie. Dans l'Empire romain du VIe siècle, dévasté par les schismes et par la montée de l'islam, il mena une vie de moine errant. C'est donc dans l'urgence et la précarité qu'il défendit la vérité du mystère du Christ dans ses deux volontés et opérations divine et humaine contre l'hérésie. Plus tard, le théologien devint confesseur au synode du Latran, réuni en 649 par le pape saint Martin contre la volonté de l'empereur d'Orient et de la hiérarchie byzantine. Poursuivis par ces derniers, Martin et Maxime se retrouvèrent tous deux à Constantinople où ils furent jugés et martyrisés. Jean-Miguel Garrigues traduit et réunit ici les récits de témoins oculaires, orientaux de surcroît, des procès et des supplices de Martin, dernier pape martyr, et de Maxime qui portera par la suite le nom de Confesseur. Ils nous transmettent la confession scellée dans le sang des deux derniers témoins de l'Église indivise.

--

Rediscovered in the 20th century by Hans Urs von Balthasar in his Liturgie cosmique, Saint Maximus the Confessor is one of the greatest doctors amongst the Fathers of the Eastern Church. When studying his work — an admirably profound synthesis of the Greek Fathers’ theology— we often tend to forget to what extent his thinking was linked to his life. In the Roman empire of the 6th century, which was rocked by schisms and the rise of Islam, he led the life of an itinerant monk. So it was in an environment of urgency and insecurity that he defended the truth of the mystery of Christ’s human and divine will and nature against heresy. Later on, the theologian became confessor to the Lateran Council which had been convened by Pope Martin I (Saint Martin) in 649, against the wishes of the Eastern emperor and the Byzantine hierarchy. Pursued by the latter, Martin and Maximus were taken to Constantinople, where they were judged and martyred. In this volume, Jean-Miguel Garrigues translates and assembles eye-witnesses accounts, especially by Easterners, of the trial and torture of Martin, the last pope to be martyred, and of Maximus, who was subsequently known as ‘the Confessor’. They pass on to us the confession of the last two witnesses of the indivisible Church, sealed in their own blood.
  • Dimensions : 125x195x15
  • ISBN : 9782204093965
  • Poids : 210 grammes

DANS LA CATÉGORIE HISTOIRE DE L'ÉGLISE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR