Irena Adamowicz

de Larissa Cain

Collection L'Histoire à vif

192 pages - sept. 2009

19,00€

Irena Adamowicz fut une personnalité hors du commun. Catholique polonaise fervente, cheftaine de scouts, elle devient à vingt ans — au début des années trente — membre d’un mouvement de jeunesse sioniste et laïc, le « Hashomer Hatsaïr ». Pendant la guerre, dans la Pologne occupée, elle participe au sauvetage des juifs échappés du ghetto de Varsovie et mène la vie dangereuse d’un agent de liaison entre les ghettos. Après l’invasion par l’URSS, en juin 1941, après les terribles massacres, une partie de la population juive est enfermée dans des ghettos : Irena se rend à Vilno (Vilnius), à Kovno (Kaunas), à Siauliai, à Bialystok. De retour à Varsovie, elle est en rapport avec les dirigeants de l’Organisation Juive de combat pour qui elle établit des contacts avec la résistance polonaise dont elle fait aussi partie. Pendant l’insurrection de Varsovie, à l'été 1944, Irena assure avec d’autres cheftaines un poste de premier secours. Dans la Pologne communiste de l’après-guerre, avoir aidé des juifs sous l’occupation est mal vu. Cet antisémitisme généralisé devient, sous couvert d’antisionisme, un antisémitisme d’État après la Guerre des Six-Jours. Irena est persécutée, elle ne peut plus garder de contact avec l'ambassade d'Israël à Varsovie. Décédée en 1972, elle est reconnue comme Juste des Nations en 1988. « Irena Adamowicz fait partie de ces consciences isolées qui ne faiblirent pas alors que l’Europe sombrait dans le chaos et le déshonneur. De tels destins méritent d'être racontés aux jeunes générations, car ils fournissent l'exemple d'engagements spontanés, inattendus, aucunement obligatoires, et poutant réalisés avec une ferveur et une simplicité admirables ». [Simone Veil]

--

Irena Adamowicz was an exceptional person. A fervent Polish Catholic and a scout leader, at the age of twenty— in the early 1930s— she became a member of a Zionist Secular Youth movement, the ‘Hashomer Hatsaïr’. During the war, in occupied Poland, she helped to save Jewish escapees from the Warsaw ghetto and led the dangerous life of a liaison agent between the ghettos. After the Soviet invasion in June 1941 and the terrible massacres, part of the Jewish population was confined to the ghettos; Irena went to Vilnius, Kaunas, Siauliai and Bialystok. Back in Warsaw, she liaised with the direction of the Jewish Combat Organisation on whose behalf she established contact with the Polish Resistance, of which she was also a member. During the Warsaw Uprising, in the summer of 1944, Irena maintained a first aid post with other scout leaders. In post-war communist Poland, the fact of having helped Jews under the occupation was frowned upon. After the Six-Day War, general anti-Semitic feelings became, under the guise of anti-Zionism, a State anti-Semitism. Irena was persecuted; she could no longer maintain contact with the Israeli Embassy in Warsaw. She died in 1972, recognised as one of the Righteous among the Nations in 1988. “Irena Adamowicz is one of those isolated consciences which stood firm while Europe sank into chaos and dishonour. Such lives deserve to be recounted to the young generations, because they provide an example of spontaneous, unexpected and totally unconstrained engagement, nevertheless realized with admirable fervour and simplicity.” [Simone Veil]
  • Dimensions : 135x215x12
  • ISBN : 9782204089814
  • Poids : 260 grammes

Avec la collaboration de : Simone Veil

DANS LA CATÉGORIE HISTOIRE GÉNÉRALE