La France terre de refuge et de désobéissance civile (1936-1944). Tome 3

de Limore Yagil

Collection Cerf Histoire

448 pages - nov. 2011

38,00€

Comportant trois tomes consacrés à la désobéissance civile et au sauvetage des Juifs durant les années noires de la France et formant une unité, l'étude de Limore Yagil ne revient pas sur les lois antisémites ou sur la politique d'exclusion du régime de Vichy, mais fait découvrir que, pour bon nombre de réfugiés et de Juifs, la France a été une véritable terre d'asile durant cette période. En France, en effet, les trois quarts de la communauté juive ont survécu. Limore Yagil présente l'histoire singulière de ceux qui ont désobéi pour secourir des Juifs. Pour ce faire, elle a reconstitué les réseaux d'entraide formés dès 1940 et allant en s'élargissant au fil des mois. La géographie du sauvetage des réfugiés espagnols est la même que celle du sauvetage des Juifs ; ce sont les militants des organisations d'entraide aux réfugiés polonais, russes, allemands, tchèques, qui furent parmi les premiers à désobéir sous Vichy pour secourir les Juifs. Cette histoire est ainsi composée de milliers d'actions individuelles sans lesquelles elle n'aurait pas eu lieu, et qui avaient comme trait commun une certaine capacité à la désobéissance. L'importance de ce travail exceptionnel émane du fait qu'il s'agit d'une étude globale qui ne se limite pas aux activités courageuses des personnes reconnues officiellement comme « Justes parmi les nations », ni à un département ou une localité. Ainsi peut-on constater que les localités-refuges ne se situent pas seulement dans les zones plutôt protestantes, que, si les évêques catholiques sont restés majoritairement silencieux, ils ont pour autant secouru des Juifs dans leurs diocèses, que des préfets, des fonctionnaires ou des gendarmes ont secouru des Juifs, tout en ayant fait le serment de fidélité au maréchal Pétain. Artistes, scientifiques, universitaires, médecins, assistantes sociales, pasteurs et résistants, en bon nombre, ont refusé de rester apathiques face au sort de nombreux Juifs, adultes ou enfants, et ont pris de vrais risques pour les secourir. Fondée sur des archives de sources diverses, cette enquête brosse le tableau d'histoires locales, de pratiques culturelles, soulignant l'alliance de la géographie humaine et de l'histoire. Foisonnant d'informations, se défiant des pièges de la mémoire et de la commémoration, ce livre est à la mesure de ce sujet si singulier, qui mérite une nouvelle réflexion plus de soixante-dix ans après les événements.

--

Consisting of three tomes devoted to civil disobedience and the rescuing of Jews during France’s years of occupation, Limore Yagil’s study does not revisit the anti-Semite laws or the Vichy regime’s policy of exclusion. It does however reveal that for many refugees and Jews, France was a true refuge during that period. Three quarters of the French Jewish community survived. Limore Yagil presents the unique history of those who broke the law to save Jews. To do this, she reconstituted the assistance networks that were formed as early as 1940 and grew larger by the month. The geography of saving Spanish refugees was much the same as that of saving Jews; it was the militants of those networks that helped Polish, Russian, German, and Czech refugees who first disobeyed the Vichy government in order to help Jews. This is a history made up of thousands of individual acts performed by people who had one thing in common: a certain ability to disobey. Without them, that history could never have been written. The span of this exceptional work comes from the fact that it is a global study, not limited to the courageous acts of people who were officially recognized, such as the ‘Righteous among the nations’; neither does it focus on one area of France. So we can observe that jews found refuge not only in zones with a Protestant majority, and that although Catholic bishops remained silent in their majority, they still helped Jews in their dioceses. And that prefects, civil servants and gendarmes helped the Jews, although they had sworn fidelity to Maréchal Pétain. Artists, scientists, academics, doctors, social workers, protestant ministers and Resistants, in large numbers, refused to remain idle when they saw the fate of the Jews, adults and children alike, and they took very real risks to help them. Based on a archival sources, this investigation paints a picture of local history and cultural practices, underlining the alliance between human geography and history. Full of information, avoiding the traps of memory and commemoration, it is worthy of its unique subject, which deserved a new reflection seventy years after the events.
  • Dimensions : 145x235x25
  • ISBN : 9782204093941
  • Poids : 660 grammes

DANS LA CATÉGORIE HISTOIRE GÉNÉRALE

DU MÊME AUTEUR

> VOIR TOUS LES LIVRES DE l'AUTEUR